Accueil Actualité 18ème Sommet de l’AGOA : De nouvelles perspectives pour le commerce entre...

18ème Sommet de l’AGOA : De nouvelles perspectives pour le commerce entre les Etats-Unis et l’Afrique

149
0
Matthew Harrington, le Sous-Secrétaire d’Etat Adjoint Américain aux Affaires Africaines, et Ramata Ly-Bakayoko, Ministre Ivoirienne de la Femme, de la Famille, et de l’Enfant

La 18ème édition du Sommet sur la Loi sur la Croissance et les Opportunités de Développement en Afrique (AGOA), s’est ouverte sur le thème « L’AGOA et l’avenir : Développement d’un Nouveau Paradigme pour Orienter les Relations Commerciales et les Investissements entre les Etats-Unis et l’Afrique ».  Deux forums sur la société civile et sur le secteur privé ont marqué l’ouverture du sommet.

Le Forum de la Société Civile a été lancé par Matthew Harrington, le Sous-Secrétaire d’Etat Adjoint Américain aux Affaires Africaines, et Ramata Ly-Bakayoko, Ministre Ivoirienne de la Femme, de la Famille, et de l’Enfant.  

Acteurs de la Société Civile, et bénéficiaires de programmes initiés par les Etats-Unis, à savoir le African Women Entrepreneurship Program (AWEP), et l’Initiative pour les Jeunes Leaders Africains (YALI), ont participé à la rencontre, qui a porté sur le rôle du numérique et de l’égalité économique dans l’essor des femmes et des jeunes entrepreneurs. Il a également été question de l’impact de la corruption sur le commerce national et international, et de l’adoption d’une nouvelle vision dans la préparation des pays africains à l’exportation vers les Etats-Unis.   

Dans son message d’ouverture, Matthew Harrington a déclaré qu’à travers des programmes tels que le YALI, les États-Unis sont engagés à autonomiser la future génération de jeunes leaders africains, en les aidant à tirer profit de leur talent et de leur esprit d’entreprise.  Ambassadeur Harrington a ajouté que l’autonomisation économique des femmes est une priorité pour les Etats-Unis aux niveaux les plus élevés.  « Quand les femmes sont autonomisées économiquement, ceci produit un effet multiplicateur qui renforce la stabilité, la sécurité et la prospérité des familles, des communautés et des pays,» a souligné le Sous-Secrétaire d’Etat Adjoint.

Le second forum de la journée, celui du secteur privé, a été ouvert par Florizelle Liser, la Présidente Directrice Générale du Conseil des Entreprises pour l’Afrique, qui a co-organisé la rencontre avec la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI).  

Seward Jones, le Sous-Secrétaire Adjoint pour le Moyen-Orient et l’Afrique au Département du Commerce des États-Unis, a déclaré que le gouvernement des États-Unis s’est engagé à promouvoir les investissements et le commerce avec les pays africains à travers l’initiative Prosper Africa, qui facilitera les échanges commerciaux et réduira les barrières au commerce.

Communiqué de presse AGOA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici