Accueil Actualité 27e session extraordinaire du Comité interparlementaire de l’Uemoa-Aka Véronique, présidente : «...

27e session extraordinaire du Comité interparlementaire de l’Uemoa-Aka Véronique, présidente : « L’intégration constitue un moyen de survie »

52
0
Aka Véronique

Le Comité interparlementaire de l’Uemoa a ouvert, hier, à Radisson Blue, sa 27e session extraordinaire. Le président de l’Assemblée nationale y était représenté par son vice-président  Amadou Diawarra. La présidente du Comité interparlementaire, Aka Véronique, qui a ouvert les travaux, s’est réjouie, dans son intervention, de ce que «cette session interparlementaire intervient juste un mois après la session ordinaire qui s’est tenue à Cotonou au Bénin » et qui a vu son élection par ses pairs à la tête de l’Institution.

Deux thèmes ont retenu l’attention des parlementaires de l’Uemoa à savoir « Rôle des parlementaires dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent » et « Monnaie unique dans l’espace Cedeao. « L’autre sujet sur lequel les députés se retrouveront dans leur rôle régalien concerne la présentation des conclusions de la réunion du Comité préparatoire, pour la mise en place d’une plateforme communautaire de la promotion de redevabilité sociale au sein des organes de l’Uemoa, tenue au siège du Cip du 6 au 10 mai 2019 à Bamako » a-t-elle dit.

Elle a, en plus, insisté sur le rôle que compte jouer le Comité interparlementaire dans l’espace Uemoa. « De nos jours, l’intégration constitue un moyen de survie. L’importance et la complexité des défis à relever supposent l’adhésion des populations au projet de construction d’un espace harmonisé et prospère. C’est dans cet esprit que le Comité interparlementaire de l’Uemoa a toujours inscrit ses actions dans cette dynamique, en synergie avec tous les organes de l’Uemoa, les Assemblées nationales des Etats membres et les autres parlements » a affirmé la présidente Aka Véronique.

Le représentant du président de l’Assemblée nationale, Mamadou Diawarra, a félicité la nouvelle présidente du Cip pour avoir glané des lauriers « Vice-présidente de l’Assemblée nationale, vous avez été la première femme présidente du Conseil régionale en Côte d’Ivoire » a-t-il dit avant d’ajouter « Vous faites partie des femmes qu’on appelle femmes battantes » a affirmé Mamadou Diawara. Il s’est appesanti sur la question du terrorisme qui est aujourd’hui « transfrontalier ».

Le représentant du président de l’Assemblée nationale n’a pas omis de dire beaucoup de bien sur la monnaie unique dans l’espace Uemoa qui aura permis « la fluidité des transactions commerciales, la circulation des personnes  et des biens ». Pour lui, l’intensification des échanges a remis à l’ordre du jour la nécessité de la monnaie unique. Après l’ouverture officielle de la session, les travaux se poursuivent et prendront fin le 25 mai prochain.

FRANÇOIS KONAN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici