Accueil Actualité 7 août 1960 : Indépendance de la Côte d’Ivoire

7 août 1960 : Indépendance de la Côte d’Ivoire

84
0

Le 7 août 1960, la Côte d’Ivoire devient une république indépendante après avoir été colonie française pendant les 67 premières années de son existence.

Sur un quadrilatère de 322 000 km2 (les 2/3 de la France), le pays compte alors à peine 3 millions d’habitants (21 millions en 2010). Dans les zones forestières du sud, vouées à la culture du café et surtout du cacao, la population est chrétienne ou animiste ; dans les savanes du nord, elle est majoritairement musulmane.
Le premier président du nouvel État est un médecin de 55 ans devenu planteur de cacao et militant syndical, Félix Houphouët-Boigny.
Né dans le village de Yamoussoukro (aujourd’hui capitale administrative du pays), en pays baoulé, il est baptisé à l’âge de dix ans. Devenu adulte, il exerce la médecine avant d’hériter en 1940 des grandes plantations de cacao de son oncle maternel ainsi que de la chefferie des Akoué, autour de Yamoussoukro. Il devient dès lors un notable respecté, surnommé affectueusement le « Vieux ».
Comme les planteurs africains de cacao et de café souffrent de discriminations vis-à-vis de leurs homologues européens, il fonde le Syndicat Agricole Africain et mène la lutte pour l’obtention des mêmes droits.
Après la Seconde Guerre mondiale, il est élu député à l’Assemblée constituante, à Paris, et devient plusieurs fois ministre dans les gouvernements de la IVe République. Il fait passer le 11 avril 1946 une loi qui porte son nom pour l’abolition du travail forcé dans les colonies.
En octobre de la même année, il participe à Bamako, au Soudan français (l’actuel Mali), à la création du Rassemblement Démocratique Africain (RDA). Ce nouveau parti politique réunit des militants des huit territoires de l’Afrique Occidentale Française (AOF), dont la Côte d’Ivoire. Il en est élu président par acclamations.
Quand le général de Gaulle installe la Ve République, la Côte d’Ivoire, à l’instigation de Félix Houphouët-Boigny, le soutient sans réserve.
Le référendum du 28 septembre 1958 jette les bases d’une Communauté au sein de laquelle la Côte d’Ivoire devient une République autonome… Mais, peu désireux de partager avec les autres territoires d’AOF les richesses (relatives) de la Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny ne veut pas dissoudre celle-ci dans une fédération africaine comme le souhaiterait son homologue Léopold Sédar Senghor.
En juin 1960, le « Vieux » rompt les liens avec la Communauté française tout en préservant d’étroites relations avec Paris. C’est enfin l’indépendance.
Apres les indépendances, Félix Houphouët-Boigny restera néanmoins un homme de premier ordre dans l’histoire des relations franco-africaines et maintiendra avec poigne et autoritarisme, cohésion et paix au si grande divers ethnique.
Source : Jeune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici