Accueil Actualité Affaire convocation du président de la Conférence des églises Méthodistes unies de...

Affaire convocation du président de la Conférence des églises Méthodistes unies de Côte d’Ivoire

49
0

Voici toute la vérité
Au cours d’une conférence de presse animée, hier, la Conférence des églises méthodistes unies de Côte d’Ivoire (EMUCI) a donné sa part de vérité dans l’affaire de la convocation adressée à son président, Le Bishop Benjamin Boni. Selon la rumeur qui a fait l’actualité sur les réseaux sociaux, cette convocation avait pour objet, une chanson « Goliath va tomber » où les internautes ont vite fait d’assimiler Goliath au chef de l’Etat.

A la réalité, selon Ané Bony, président des Laïcs du temple Israël de Treichville, « Il s’agit simplement d’un litige foncier, opposant l’église à la propriétaire du restaurant Soukala, situé à Treichville, sur le site de l’église ». Au cours de la conférence de presse qui s’est tenue à la salle de conférence du Temple Jubilé sis à Cocody, le Pr Aboua Louis, président national des laïcs de l’Eglise méthodiste unie de Côte d’Ivoire et Dr Akré Akré Michel, Vice-président de la Commission pour la propriété et du patrimoine de l’Eglise méthodiste unie de Côte d’Ivoire se sont largement exprimés sur cette affaire qui n’est rien d’autre qu’un litige foncier.

Selon Eric Ané, « c’est que la convocation qui a été émise par le commissariat du 2ème arrondissement n’avait rien à voir avec le chant Goliath va tomber. Cela n’a rien à voir avec cela, il y a eu sur les réseaux sociaux, des amalgames et des confusions à dessein parce que nous sommes dans une période assez sensible et chacun cherche, en fonction de ses intérêts, à mettre la pression au maximum. Donc pour les faits, le Bishop Boni, n’a jamais été convoqué par rapport à l’exécution d’un chant ». Et d’insister pour dire « C’est un litige foncier qui nous oppose au restaurant Soukalo dont la dame qui, malgré une créance de plus de 15 millions, refuse de partir et joue de la mauvaise foi. Et comme elle a vu que nous étions en train de démolir le dernier magasin qui était proche de son restaurant, elle a pris peur. Et comme il faut avoir peur de celui qui a peur de sa peur, et donc sa peur elle a posé des actes.

Nous sommes une église, nous sommes sereins, nous n’avons pas voulu nous porter sur le terrain judiciaire mais comme elle a tiré la première, nous allons nous battre. Mais il faut retenir que nous allons récupérer notre terrain pour mettre à exécution notre projet que le peuple de Dieu attend, et elle ne peut pas être une entrave à la réalisation de l’œuvre de Dieu » a-t-il tranché. En effet, dans le cadre de la construction du futur temple Israël de l’Eglise méthodiste de Treichville sur ledit site, il a été placé des piquets en vue d’ériger une barricade et sécuriser le site des travaux à exécuter en cet endroit. C’est à la vue de ces piquets que la gérante de l’espace, mécontente, aurait, à son tour, saisi le parquet pour “voie de fait”.

Il faut noter que la chanson Goliath va tomber date de 2018. « Elle se trouve sur un album de la chorale du temple Jubilé. Elle n’est pas à des fins politiques. Notre mission, c’est l’évangélisation et la prière pour la paix » a indiqué le Pr Aboua Louis… Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, des internautes ont fait un montage sur le clip de la chanson Goliath avec l’image du chef de l’Etat…
JP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici