Accueil Actualité Arrêt de travail :Un syndicat d’employés de banque annonce une grève de...

Arrêt de travail :Un syndicat d’employés de banque annonce une grève de 72 heures

123
0

Un préavis d’arrêt de travail de 72 heures a été déposé par N’da Jean Paul, Secrétaire général du Syndicat des travailleurs d’Ecobank (Synteco), à la Direction de ladite institution. Les 72 heures iront du mercredi 23 septembre au vendredi 25 septembre sur toute l’étendue du territoire ivoirien. L’information a été donnée, hier mercredi 16 septembre, lors d’une conférence de presse organisée par le Synteco à la Maison de la presse au Plateau.

Pour le Secrétaire général, plusieurs raisons expliquent la décision. En effet, selon N’da Jean Paul , le vendredi 11 septembre dernier, le Synteco a été saisi par le personnel concernant un courrier de la Direction des ressources humaines sur des modifications prochaines devant intervenir dans leur contrat de travail et visant leurs droits acquis à savoir : la suppression du 14e mois ,le gel des augmentations de salaire sur l’année 2020,la réduction de 50% des avantages liés au salaire-eau et électricité ,la réduction de 50% des avantages liés au salaire-prime de responsabilité , la réduction de 50% des avantages liés au salaire-lait, la réduction de 50% des avantages en nature liés au poste-dotation téléphone , réduction de 50% des avantages en nature liés au poste dotation carburant et enfin l’indice salarial relatif aux mesures d’optimisation organisationnelle .

Dans ledit courrier toujours selon N’da jean Paul, il leur est fait obligation de répondre à cette modification de leur contrat de travail dans un délai de 72 heures en s’appuyant sur le décret N°96-192 relatif aux conditions de réduction ou suppression des avantages acquis ensuite le code du travail Ce qui n’est pas normal selon le Synteco et invite la Direction générale à revoir sa copie. « Les articles évoqués ne font nullement obligation aux travailleurs de donner leurs réponses dans le délai mentionné par la Direction générale, si cela n’est motivé par un désir manifeste de harcèlement et de pression tous azimuts sur le personnel » a-t-il dit avant de continuer pour dire que  » Les travailleurs d’Ecobank CI sont d’autant plus surpris par ces décisions impopulaires, que l’entreprise n’est pas en faillite .

Bien évidemment ,elle a fait des résultats excellents l’année dernière ,et les travailleurs ont été félicités . D’où viennent donc ces décisions subites qui visent à retirer aux agents tous leurs avantages acquis grâce à leur force de travail ? ». Pour le Secrétaire général, les mesures annoncées contrastent avec les performances réalisées en 2019 que le Directeur général avait qualifiées de résultats historiques. N’da Jean Paul a réaffirmé, au nom du personnel, son attachement à la non-réduction des droits acquis tout en disant que le Synteco est ouvert aux négociations.

DRC(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici