Accueil Régions Ble Sailly Felix, député-maire de Gueyo : « La commune de Gueyo...

Ble Sailly Felix, député-maire de Gueyo : « La commune de Gueyo est l’une des communes les plus pauvres de notre pays »

1622
0
Ble Sailly Felix, député-maire de Gueyo

« La route est l’une de nos plus grandes difficultés. Je dis très souvent que Gueyo est le département le plus riche de la Cote d’Ivoire mais la commune de Gueyo est l’une des communes les plus pauvres de notre pays. Nous produisons le café, le cacao, le palmier à huile, le caoutchouc naturel à profusion. Gueyo est un département pourvoyeur de devises pour la Cote d’Ivoire mais qui n’a rien en retour. C’est déplorable ! »

A lire: 3è édition Êlè Festival: Les organisateurs situent les enjeux de la troisième édition, Hien Sié (député maire) 

Ces propos sont ceux de Ble Sailly Felix, Député – maire de la commune de Gueyo. Une localité située au Sud-Ouest de la Cote d’Ivoire, dans le département de Soubre. Pour rallier les communes de Soubre et de Gueyo, il faut parcourir près de 61 km de route non bitumée et ce, en « Badjans », véhicules de transport en commun ou encore en « taxis-motos », ces motocyclistes  qui s’érigent en transporteurs en raison du mauvais état des trois voies d’accès à la commune de Gueyo. BLE Sailly Felix trouve inadmissible qu’une localité comme Gueyo « qui fait rentrer assez d’argent dans les caisses de l’État » soit ainsi laissée pour compte. A côté de la route, l’accès à l’eau potable constitue l’autre problème que rencontrent les populations de Gueyo. C’est pourquoi, pour son second mandat à la tête de la commune de Gueyo, BLE Sailly Felix attend faire de la route et de l’accès à l’eau potable les principales priorités de son conseil municipal.

« A Gueyo, tout est à faire. Pour ce second mandat, nous allons poursuivre les négociations avec l’ONEP (Office Nationale de l’Eau Potable) et le BNETD, (Bureau National dEtudes Techniques et de Développement). Il s’agira pour nous de faire du corps à corps avec ces deux structures afin que cet important projet qui consiste à offrir de l’eau potable aux populations de la ville de Gueyo et des villages communaux puisse enfin voir le jour. Nous allons également poursuivre les négociations avec l’AGEROUTE qui nous a promis le bitumage de l’axe Gagnoa – Gueyo – Sassandra. Gueyo est une ville qui souffre des problèmes de l’eau et de route », nous a confié le premier magistrat de la commune de Gueyo non sans insister sur le fait que son conseil municipal et lui continueront de poursuivre et surtout, d’intensifier leurs actions dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’électrification des villages et des quartiers et dans celui de la voirie urbaine. Beaucoup a été déjà fait dans ce sens mais beaucoup restent à faire, a-t-il indiqué avant de faire une adresse à l’endroit du Chef de l’État Ivoirien.

« Nous aimerions dire au Chef de l’État Ivoirien que les gens de Gueyo ne demandent qu’à vivre comme ceux d’Abidjan, de Gagnoa, de Yamoussoukro … C’est à dire avoir au moins la route. Si nous avons la route, tout le reste viendra ».  

Charles HINE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici