Accueil Actualité Bly Roselin, COJEP « Leur libération est une chance inestimable pour la...

Bly Roselin, COJEP « Leur libération est une chance inestimable pour la réconciliation nationale»

45
0

1er vice-président et N°2 du Cojep, Bly Roselin s’est confié à le Réveil.net dans cet entretien. Il s’est prononcé sur l’acquittement définitif de l’ex-président Laurent Gbagbo et de leur leader Charles Blé Goudé.

« C’est avec joie, une immense joie qu’on a accueilli l’acquittement définitif du président Laurent Gbagbo et notre leader Charles Blé Goudé. Depuis longtemps, nous attendions ce moment-là. Et voilà qu’en pleine semaine Pascale, la Chambre d’appel de la CPI vient confirmer leur libération totale. C’est la bonne main de Dieu qui  a agi. Que toute la gloire revienne à l’Éternel des Armées. Nous revenons de loin. Voyez-vous, 10 ans après qu’ils ont été déportés, dans  un procès où se mêlent du dilatoire et des manœuvres politiciennes, 82 témoins n’ont pas pu prouver les accusations du procureur.

La vérité a fini par triompher sur le mensonge. Aujourd’hui, avec leur libération, nous pensons que c’est une opportunité pour la Cote d’Ivoire, une chance inestimable pour la réconciliation nationale. Parce que nos leaders  sont connus comme des artisans de paix. Leur présence en Côte d’Ivoire va booster le processus de réconciliation qui est en panne. Il est impérieux que tous les fils et toutes les filles du pays se retrouvent pour passer l’éponge sur l’histoire sombre de notre pays faite de conflits politiques interminables.

Il urge qu’on tourne la page, qu’on passe à autre chose pour que l’Ivoirien puisse s’épanouir. Le président Laurent Gbagbo et son fils Charles BLÉ Goudé viendront  engager tous les Ivoiriens dans le train de la paix et de la réconciliation. Car Il faut l’avouer, sous le régime Ouattara,  la réconciliation nationale reste un dossier en friche. On a observé un manque  de volonté politique. À ce jour,  nous dénombrons des milliers d’exilés politiques, des prisonniers politiques, rien n’est fait pour que les choses s’apaisent. Il est donc important que le pouvoir saisisse la balle au rebond pour que les conditions de leur retour dans leur pays soient réunies et qu’enfin tous les enfants s’asseyent pour briser le mur de la division et des conflits.

Au regard des motifs de leur acquittement, la CPI a été claire. Pour les mêmes faits, il est impossible désormais de traduire à nouveau le Président Laurent Gbagbo et le ministre Charles BLÉ Goudé devant une autre juridiction. En conséquence, le pouvoir doit se  mettre en conformité avec la décision de la CPI. Leur libération est une chance inestimable pour la réconciliation nationale

Au-delà tout ceci, nous sommes très mobilisés pour leur réserver un accueil triomphal à la dimension de cette victoire historique. C’est le lieu de remercier tous les militants du COJEP, du FPI, les démocrates de tout bord, en Côte d’Ivoire,  en Afrique et dans la diaspora qui, depuis dix ans, n’ont pas faibli, parce que quand tu défends une cause noble, tu as une foi inébranlable. Merci pour leur loyauté, leur fidélité, qui ont payé aujourd’hui et la victoire est là. Merci à Dieu qui a rétabli la vérité. À cette reconnaissance, j’associe aussi l’équipe de défense qui a abattu un travail formidable. Bravo à nos héros pour la résilience dont ils ont fait preuve. Nous n’avons pas eu tort de porter leur combat. Nous sommes fiers d’eux. À bientôt pour la nouvelle Côte d’Ivoire ».

Par Blessing Djiké

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici