Accueil Actualité Burkina Faso : Le Président Ouattara à l’ouverture du 8ème TAC

Burkina Faso : Le Président Ouattara à l’ouverture du 8ème TAC

69
0
Alassane Ouattara lors de la séance de travail

Le Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara, a co-présidé ce mercredi 31 juillet 2019, avec son homologue du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian Kabore, la cérémonie solennelle d’ouverture de la 8è Conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

Intervenant à cette occasion, le Chef de l’Etat s’est d’abord réjoui de constater que cette rencontre s’ouvre dans un esprit de fraternité et de confiance, traduisant ainsi la volonté des deux pays de renforcer leur coopération, dans l’intérêt de  leurs populations respectives.

Il a ensuite évoqué les dossiers et chantiers prioritaires examinés lors de la 7è Conférence au Sommet du TAC en 2018, à savoir, le projet de l’autoroute Yamoussoukro- Ouagadougou ; le projet de réhabilitation du chemin de fer Abidjan- Ouagadougou-Kaya et son prolongement jusqu’à Tambao ; l’approvisionnement du Burkina Faso en électricité à partir de la Côte d’Ivoire ; la fluidité du trafic et la libre circulation des personnes et des biens ; la matérialisation de la frontière   et la coopération dans le domaine de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme.

Après avoir salué les avancées enregistrées dans l’exécution des différents projets, le Président Alassane Ouattara a cependant déploré la lenteur, voire le non- démarrage, de certains chantiers.

Toutefois, il s’est dit convaincu que les échanges qui auront lieu au cours de cette 8è Conférence au Sommet du TAC, permettront d’aller de l’avant dans la concrétisation de ces importants dossiers.

Le Chef de l’Etat a, par ailleurs, relevé d’autres sujets de préoccupation qui seront examinés au cours de ces assises, notamment la lutte contre l’orpaillage clandestin, les questions liées à la sécurité des Etats et à la migration, conditions préalables à la bonne exécution des projets communs.

Pour terminer, le Président de la République a réaffirmé sa foi en l’exemplarité de la coopération ivoiro – burkinabè, dont l’objectif est la satisfaction des attentes des populations, dans un esprit de fraternité, de solidarité et de confiance mutuelle.

Avant le Chef de l’Etat, le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian Kabore a noté, avec satisfaction, que depuis la signature du Traité d’Amitié et de Coopération en 2008, de nombreux Accords ont été signés entre nos deux pays dans plusieurs domaines.

Tout en se réjouissant des progrès réalisés dans la mise en œuvre des projets et programmes communs, il a aussi mentionné les difficultés qui subsistent et qu’il reste à surmonter, en  mutualisant  les efforts et  les moyens au  plan  bilatéral, et  en s’assurant de l’appui des partenaires techniques et financiers dans la mobilisation de ressources et de compétences.

Il a, par ailleurs, souligné que le défi majeur et global auquel tous les pays sont aujourd’hui confrontés  est la lutte contre le terrorisme ; une situation qui, selon lui, a un impact négatif sur les économies et la cohésion sociale. A cet égard, il a salué le leadership des Chefs d’Etat de la sous-région, dont le Président Alassane Ouattara, pour leur engagement à lutter contre ce phénomène, car «  sans paix, ni sécurité, aucun développement n’est envisageable ».

Pour terminer, le Président du Faso a souhaité que chaque Session du TAC soit « une nouvelle avancée dans cette merveilleuse aventure des peuples ivoirien et burkinabè pour être les artisans de leur destin ».

Notons qu’au cours de cette cérémonie d’ouverture, le Président Roch Marc Christian Kabore a élevé son homologue ivoirien, à la Dignité de Grand-Croix de l’Ordre de l’Etalon du Burkina Faso. Une distinction que le Président Alassane Ouattara a acceptée avec fierté avant d’exprimer toute sa gratitude et sa « fraternité à l’endroit du Président et du peuple burkinabé ».

Source : presidence.ci

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici