Accueil Culture « Cet hommage est un message à la jeune génération »:...

« Cet hommage est un message à la jeune génération »: « Le Pdci a déjà expérimenté les chantages et les harcèlements par ses devanciers »

342
0

Dans l’oraison funèbre qu’il a prononcée, le secrétaire exécutif en chef  du Pdci-Rda, est revenu sur le parcours politique de Bernard Dadié.  « (…)  Bernard Dadié, celui que nous célébrons aujourd’hui appartient, à une race d’hommes que le Pdci-Rda sut produire, au fil de la lutte anticoloniale et dont la tâche fut de réveiller la conscience de ses contemporains ; en un mot d’être la mauvaise conscience de ses congénères. Nous avons vu que le Président du Pdci-Rda, homme de vision est imprégné de l’histoire du Pdci-Rda a eu raison. En parcourant la vie de Bernard Dadié, on découvre la constance de la lame de fond de la ligne idéologique et politique du Pdci-Rda : la liberté, la paix et une opposition farouche à la violence d’où qu’elle vienne et quelle qu’en  soit la raison.

Sa prise de position, lors des événements de 2002, a été la traduction du comportement d’un idéologue, dogmatique, pur et dur, radical au moment où la Direction de son Parti qui gère au quotidien, la vie des militants, s’adaptait aux réalités du moment. Oui, Bernard Belin Dadié a défendu la liberté comme en 1949. Il est resté Pdci et surtout Rda. La préparation de cette oraison m’a fait découvrir, que le Doyen Dadié, malgré sa riche carrière politique, chef de cabinet du Ministre de l’Education Nationale, Directeur des Affaires culturelles, Inspecteur Général des Arts et Lettres, Ministre de la Culture et de l’Information de 1977 à 1986, est resté dans le combat politique des années 50 », a relevé Maurice Kakou Guikahué avant de rappeler que Bernard Dadié, grâce à son intense activité militante, fut nommé  comme membre du Comité directeur et responsable de la presse du parti démocratique de Côte d’Ivoire Pdci, la section locale du Rda. Par ailleurs, le secrétaire exécutif du Pdci-Rda a saisi l’occasion pour inviter les militants du Pdci-Rda à résister face aux chantages et autres harcèlements.

« Cette cérémonie d’hommage à Bernard B. Dadié est un message à la jeune génération. Ce que nous voyons et vivons en ce moment a déjà été vu et vécu par les militants du Pdci-Rda. Les harcèlements, les chantages, les révocations des postes administratifs, le Pdci-Rda les a déjà expérimentés. Mais la ténacité de nos devanciers, leur conviction et leur hargne de vaincre leur ont procuré la victoire que tous les Ivoiriens ont savourée. Jeunes d’aujourd’hui et devanciers de demain, soyons fiers de mener la lutte », a conclu Gukahué.

JEROME N’DRI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici