Accueil Actualité Conflits internes : La CAF « prise en otage », selon Ahmad...

Conflits internes : La CAF « prise en otage », selon Ahmad Ahmad

126
0

La CAF (Confédération africaine de football) traverse une zone de turbulence, depuis l’accession au pouvoir d’Ahmad Ahmad. Ce mercredi, lors de la réunion d’urgence de l’instance tenue à Paris, le patron du football africain et d’autres dirigeants ont évoqué la situation qui prévaut au sein de l’administration de la CAF.

Ahmad Ahmad, le président de la CAF, a déclaré que l’instance qu’il dirige est prise « en otage par quelques individus ». C’était ce mercredi, lors de la réunion d’urgence de son Comité exécutif, tenue en marge du 69e congrès de la FIFA, prévu pour ce jeudi. Le dirigeant malgache a révélé que « les deux mois passés à la tête de la CAF n’ont pas été faciles » pour lui.

Depuis son arrivée, le dirigeant malgache essuie les critiques et les accusations. Notamment pour « abus de pouvoir, harcèlement sexuel et mauvaise gestion financière ». Et Ahmad connait ses déstabilisateurs. Il accuse, en effet, Amr Fahmy, ex-secrétaire général de l’instance éjecté il y a quelques mois, et le Libérien Musa Bility, membre du Comité exécutif.

Pour le président de la Fédération nigérienne de football, Hama Hamidou, ces actions de déstabilisation nuisent davantage au football africain qu’à la seule personne d’Ahmad Ahmad. « Il ne s’agit pas que du président Ahmad et de son image, poursuit le patron de la Fénifoot. Il s’agit de l’image de la CAF et à travers la CAF l’image de notre continent ! », explique-t-il dans des propos rapportés par Afriquefoot.rfi.com.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici