Accueil Actualité Désobéissance civile en Côte d’Ivoire : De grands rassemblements de l’opposition annoncés...

Désobéissance civile en Côte d’Ivoire : De grands rassemblements de l’opposition annoncés à Yamoussoukro, dès ce lundi

169
0

Yao Marius, ancien de la Jpdci, aujourd’hui secrétaire général de section, a décidé de faire entendre la voix de la capitale politique. Cela, par des meetings éclatés sur l’ensemble du territoire communal pour appeler au respect du mot d’ordre de la désobéissance civile lancé par le président Bédié et les partis membres de la plateforme de l’opposition.

Cette option, adoptée par la jeunesse, fait suite à plusieurs tentatives de marche qui se sont soldées par des échecs vu le déploiement en nombre des Forces de défense et de sécurité. Ainsi, avec l’appui des premiers responsables politiques de l’opposition de la cité des Lacs, le premier meeting dit meeting d’entrainement s’est tenu, hier dimanche 25 octobre 2020, à la mythique place zone Z. Expliquant son choix, Yao Marius de faire comprendre « Bédié ne peut pas sacrifier le peuple ivoirien pour un tapis rouge sur lequel il sera seul à monter.

Nous au Pdci, nous ne sacrifions pas des humains pour être heureux demain. Voilà pourquoi, à compter de ce jour dimanche, nous animerons des meetings partout pour expliquer pourquoi les élections n’auront pas lieu le samedi 31 octobre prochain » a-t-il fait savoir avant d’appeler le candidat KKB à la raison. « Il y en a qui se promènent pour dire qu’ils sont Pdci-Rda. Nous voulons leur dire que les années ne sont pas les mêmes.

Ce qui s’est passé en 2015 pouvait s’expliquer. Mais nous disons que 2015 est passée. Et donc, chers parents, si Kouadio Konan Bertin vient vous dire qu’il est Pdci, moi je vous dis qu’il n’est pas Pdci-Rda, il est candidat indépendant. Qu’il ne vienne pas vous tromper. D’ailleurs nous espérons qu’il reviendra à la raison car il est encore temps. Nous l’avons appelé pour lui dire qu’il se trompe de combat, il ne nous a pas écoutés ; alors Yamoussoukro l’appelle à se ressaisir… », a dit Marius Yao. Qui a sonné la mobilisation pour de grands rassemblements dès ce lundi 26 octobre. Tout comme lui, Sahin Rodolphe, Fédéral Fpi, a appelé à la mobilisation « A partir de ce jour, qu’on soit rassuré d’une seule chose, il n’y aura pas d’élection. C’est pourquoi chers, jeunes de l’opposition, le devoir nous appelle.

Tous nous devons nous mobiliser car dès ce lundi, nous ne ferons que des meetings. La voix des jeunes de Yamoussoukro doit être entendue. Réveillons-nous si nous dormons encore, car nous ne devons pas laisser les autres écrire notre histoire à notre place. Mercredi prochain, que cette place de la zone Z soit noire de monde pour dire non au 3è mandat anticonstitutionnel de Ouattara. L’histoire nous appelle, chers jeunes, nos parents, nos aïeux nous regardent… » Avec eux, la Jpdci estudiantine, par la voix de son coordonnateur, Yao Kouamé Fulgence, et les femmes, par la voix de N’guessan Flora, ont sonné la mobilisation pour ces grands rassemblements annoncés.
J.P.L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici