Accueil Actualité Désobéissance civile et boycott actif : Yamoussoukro dans la danse

Désobéissance civile et boycott actif : Yamoussoukro dans la danse

55
0

Dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 octobre, les habitants de Yamoussoukro, précisément ceux des quartiers des jeunes des quartiers, 220 Logements, Assabou, Habitat et Thérèse ont posé des barricades sur la voie pour répondre à la désobéissance lancée par l’opposition.

C’est ainsi que des jeunes du quartier Dioulabougou armés de machettes et de gourdins, se sont opposés à ces actions, les ont attaqués pour tenter de dégager les voies. S’en sont suivis, des affrontements entre les 02 camps, dans ces quartiers. A Morofé le corridor Nord a été fermé. Pas d’accès, pas de sortie. Tous les commerces, le grand marché, les marchés de quartier, les boutiques, grands magasins ont tous fermé. Aucun taxi en circulation dans la ville.

Les tentatives de faire quitter les jeunes dans les rues sont restées vaines. Dans le Bélier, la lutte a gagné en intensité depuis hier. « Ouattara nous a cherché il nous a trouvé. Nous ne quitterons pas les rues jusqu’à ce qu’il quitte le pouvoir. Parce que nous ne l’avons pas voté pour qu’il vienne nous tuer. Il a eu ses deux mandats qu’il libère notre pays », ont martelé les jeunes, en colère. Les jeunes plus que déterminés, ont décidé de faire barrage à tout transport de matériel électoral dans leurs villages et quartiers.

On dénombre plusieurs blessés à l’arme blanche au cours de ces affrontements. Les forces de sécurité sont intervenues par des tirs de sommation et de gaz lacrymogènes.

De Toumodi à Didiévi en passant par Tiébissou et Djékanou, ce sont des populations, engagées et déterminées à aller jusqu’au bout.

Par Céline Ipou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici