Accueil Actualité Drame à Dimbokro : Une jeune femme poignardée par son concubin

Drame à Dimbokro : Une jeune femme poignardée par son concubin

552
0

Une jeune femme d’une vingtaine d’année a été poignardée à l’arme blanche lundi, à Dimbokro (au centre de la Côte d’Ivoire) par son concubin. 

Gokou Noëlle, une jeune femme d’une vingtaine d’année, mère de deux enfants a été poignardée à l’arme blanche, lundi, par son concubin, Simplice Kouassi.

Cet dernier est un coiffeur de 35 ans, avec qui la jeune femme a vécu pendant quelques années, à Booré-Etienkro, un village de la sous-préfecture de Djangokro, dans le département de Dimbokro. Gokou Noëlle a été grièvement blessée, après avoir reçu trois coup de couteau au-dessous du sein gauche.

Elle a été évacuée au centre hospitalier régional de Dimbokro, dans un état critique. Selon des sources médicales, une intervention chirurgicale est nécessaire. Cependant, la vie de la jeune femme n’est pas en danger.

Les raisons 
Selon la victime, Gokou Noëlle, elle a fait la rencontre de son concubin il y a environ cinq ans, à Abidjan. Au moment où les deux tourtereaux filaient le parfait amour, François Kouassi, qui a décidé de retournerau village, convainc sa dulcinée de le suivre.

Lui expliquant qu’avec l’orpaillage qui se pratique dans ce bourg et qui draine du monde, son métier de coiffeur lui rapporterait d’avantage, là-bas plutôt qu’Abidjan.

La jeune dame, qui s’est laissée embarquer dans cette aventure, sera déçue une fois installée à Booré-Etienkro avec son compagnon. « il ne s’occupait plus de moi. Mais comme j’étais enceinte de mon deuxième enfant, je suis restée avec lui.

Tout en faisant mon petit commerce, pour survivre. Mais il se montrait jaloux,il me frappait quand je rentrais à la maison », a expliqué la jeune femme, en larmes.

Gokou raconte également qu’ayant été interdite d’accès au domicile conjugal par son concubin, elle a erré durant des jours avant d’être recueillie par un jeune orpailleur burkinabé, qui lui a offert gîte etcouvert. Une chose que n’acceptera pas Kouassi François qui, depuis ce temps, a piqué une crise de jalousie.

Faisant vivre un véritable calvaire à la mère de ses deux enfants. « Chaque fois qu’il me voyait, il m’insultait, me frappait » , a-t-elle soutenu.

Convoquée, selon elle, lundi, avec son nouveau compagnon par la famille de son ex-copain, Gokou Noëlle dit avoir quitté l’assemblée pour avoir subi des injures de la part d’un parent de François. Un acte de trop que n’admettra pas le jeune homme, qui voyait ainsi disparaître les dernières illusions d’un retour de sa compagne. 

« Il est venu, il a garé sa moto devant moi. Il m’a poussée, je suis tombée. Il a pris l’enfant. Au moment où je me relevais pour fuir, il m’a poignardée trois fois avec un couteau. Mes forces m’ont abandonnée et je me suis écroulée », a expliqué la pauvre nourrice.

Quant au concubin, il n’a pas trouvé de mots pour expliquer son acte ignoble. « Je ne sais pas ce qui m’a pris, je n’ai même pas d’explication à donner pour mon comportement», a regretté le bourreau Simplice Kouassi.

Il a été mis aux arrêts par la gendarmerie et placé en garde à vue, en attendant d’être déféré devant le parquet pour répondre de ses actes. 
FKO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici