Home Actualité Culture Femua: 12 Alla Thérèse fête ses 84 ans sur la scène de...

Femua: 12 Alla Thérèse fête ses 84 ans sur la scène de FEMUA

18
0

Le week-end dernier, la 12e édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) avait atteint sa vitesse de croisière, avec les spectacles sur la grande scène de l’Institut national de la jeunesse et des sports. Vendredi, l’éternelle Allah Thérèse a célébré ses 84 ans sur la scène, avec une prestation très appréciée par le public qui lui a rendu un vibrant hommage.

Le « Joyeux anniversaire, entonné par Serge Fattoh Elleingand et repris en chœur par une foule en délire, a résonné dans tout l’Injs et ses environs.  Puis, la mère de la musique ivoirienne a égrainé son riche répertoire pour le bonheur des festivaliers. C’est le premier anniversaire d’Allah Thérèse depuis la disparition de son époux et compagnon de scène, N’goran La Loi.

L’autre temps fort de cette soirée a été le baptême du feu de Claire Bahi sur une grande scène, en live. S’ils étaient nombreux à se montrer sceptiques par rapport à la capacité de la chanteuse à assurer, celle qui se présente comme étant la « Première dame » du Coupé-décalé n’a pas failli. Elle a chauffé le public qui n’en demandait pas mieux. « Merci à Magic System, merci au Femua de permettre au Coupé-décalé de s’exprimer. (…) C’est une grande opportunité pour moi. Aujourd’hui, Claire Bahi a montré qu’elle peut beaucoup et ce n’est pas fini », a déclaré la chanteuse.

Samedi, c’était au tour d’autres artistes dont Kaaris de se produire. Le rappeur franco-ivoirien a offert au public du Femua 12 une prestation dont lui seul a le secret. Vêtu d’un maillot des Eléphants de Côte d’Ivoire, Zongo le Dozo (son surnom) a créé l’émeute. Le public surexcité a donné du fil à retordre aux agents de sécurité.

La scène a manqué d’être prise d’assaut par des fans qui voulaient toucher leur idole. Le show de Kaaris a été l’occasion pour A’salfo d’inviter Didier Drogba sur la scène. Le leader de Magic System a rendu hommage au meilleur buteur de l’histoire de la sélection ivoirienne (65 buts). A son tour, il a exhorté les jeunes à « travailler dur et à être sérieux » dans ce qu’ils font. Hier, dimanche, le Femua 12 a marqué sa dernière escale à Gagnoa avec l’inauguration de l’école Magic System et les prestations de Kaaris, Claire Bahi et d’autres artistes.

Par EUSTACHE GNABA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here