Accueil Actualité Fif – Didier Drogba : « Il faut oublier les querelles personnelles,...

Fif – Didier Drogba : « Il faut oublier les querelles personnelles, penser au pays »

206
0
Didier Drogba confirme au fil des jours son ambition

Dans un entretien accordé à Rfi, dans l’émission “Radio Foot International”, Didier Drogba s’est exprimé sur sa probable candidature à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (Fif).

Ce n’est plus un secret, la présidence de la Fédération ivoirienne de football (Fif) intéresse Didier Drogba. Même si l’ancien capitaine des Eléphants fait durer le suspense, il cache mal sa volonté de succéder à Sidy Diallo, au terme de la prochaine Assemblée générale élective de l’instance gouvernante du football ivoirien.

« C’est quelque chose qui peut m’intéresser, car je connais bien le football ivoirien. J’ai été en équipe nationale pendant plusieurs années et j’ai côtoyé beaucoup de dirigeants », indique l’ancien capitaine des Eléphants.

Son plan pour le football ivoirien

L’axe principal de programme de Didier Drogba, c’est le développement. Pour lui, il faut une remettre le football ivoirien sur les rails, en tablant sur la formation. « Il faut s’attacher à un projet de renaissance dans tous les secteurs et avoir notamment une vision pour la formation des jeunes. Il faut aider les clubs et les centres de formation à se développer et à se structurer comme en Europe ou en Amérique du Sud », dit-il.

S’il arrive à la tête de la Fif, ce sera dans le but d’unir tous les acteurs autour d’un projet commun. « J’ai pu voir ce qui était positif et ce qui l’était moins. C’est une expérience que je peux apporter en rassemblant plusieurs personnes autour du foot ivoirien. Il pourrait en sortir beaucoup d’idées », pense-t-il.

« Je ne viendrais pas pour prendre parti »

On le sait, depuis plusieurs mois, le football ivoirien est secoué par une crise entre l’actuel Comité exécutif de la Fif, dirigé par Sidy Diallo, et le “Gx”, l’ensemble des clubs et des groupements d’intérêt membres actifs de l’instance. Pour Drogba, pas question de prendre parti.

« Si jamais je décide de me lancer et de me porter candidat, je ne viendrais pas pour prendre parti pour l’un ou pour l’autre, mais pour rassembler, précise Drogba. Il faut oublier les querelles personnelles, penser au pays et faire avancer le football ivoirien. On doit parler avant tout de développement. »

Eustache Gnaba

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici