Accueil Actualité Formation : La promotion Zarour du programme ‘’Sheisthecode’’ a reçu ses diplômes

Formation : La promotion Zarour du programme ‘’Sheisthecode’’ a reçu ses diplômes

119
0
Hamed Koffi Zarour et ses filleules

180 jeunes femmes du programme « Sheisthecode », promotion Hamed Koffi Zarour, ont reçu leurs diplômes de fin de formation, le samedi 6 juillet dernier. 

L’hôtel Palm Club, à Cocody (Abidjan), a servi de cadre à la remise de diplômes de fin de formation à 180 jeunes femmes du Programme « Sheisthecode », promotion Hamed Koffi Zarour. Programme visant à développer les compétences technologiques et entrepreneuriales des jeunes-filles, afin de leur donner davantage d’impacts sur leurs communautés et leurs lieux de travail, « Sheisthecode » a permis à ces filles de se former et d’apprendre auprès des spécialistes tels que Fulbert Koffi, Marius Kouadio, Fabien Kahé, Patrick Ehouman, et Zhou Désiré, dans plusieurs domaines de métiers liés au digital.

Le parrain, Hamed Koffi Zarour, président de « Agir pour la Côte d’Ivoire », a félicité ses filleules avant de leur donner des conseils. « Vous avez désormais tout ce qu’il vous faut pour votre épanouissement, à vous de mettre vos connaissances en exergue. Chères filleules, ne soyez pas des femmes assistées. Levez-vous, fixez-vous des objectifs et cherchez des moyens pour les atteindre. Vous avez reçu une formation en Technologie de même qu’en entrepreneuriat. Je crois que vous devrez œuvrer non seulement pour votre bien mais le bien de notre pays la Côte d’Ivoire », a-t-il déclaré. 

Pour Zarour, ce soutien à ces jeunes est la suite logique de ses actions en faveur de la jeunesse. « J’ai toujours été aux côtés des jeunes. Car, la jeunesse, c’est la Côte d’Ivoire et vis-versa. D’abord ce programme est à saluer par-ce qu’il permet eux jeunes d’être outillés. Un jeune outillé, un jeune qui a appris et qui maitrise les TIC est à deux doigts de sa réussite. Voilà pourquoi j’ai accepté de parrainer cette activité qui permet à nos jeunes filles tant marginalisées de se sentir bien dans la société, de pouvoir être autonomes. Car l’autonomisation de la jeune est d’une importance primordiale qu’on ne doit pas négliger », fait-il savoir. 

Initiateur de ce programme de formation, Stéphane Ehouman, président de l’Ong Akendewa, a témoigné sa gratitude au parrain. Il a également émis le souhait que ces 6 mois de formation soit bénéfique à ces filles. 

S.S

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici