Accueil Actualité Intimidation des cadres de l’opposition : Un détachement du Ccdo devant la...

Intimidation des cadres de l’opposition : Un détachement du Ccdo devant la résidence de Hubert Oulaye

50
0

Le fait suscite beaucoup d’interrogations car il s’apparente à une intimidation et même une menace. Des policiers du Centre de coordination des opérations (Ccdo) sont postés, depuis hier à 17 heures, devant la résidence du ministre Hubert Oulaye, président du Comité du Fpi, et ce, au lendemain du meeting organisé par l’opposition ivoirienne au stade Félix Houphouët-Boigny.

Ces éléments du Ccdo, à bord d’un véhicule type pick up double cabine, immatriculé D48591 avec numéro G-I 49 Ccdo, équipage commandé selon des indiscrétions par le sergent-chef Koné Aboubacar, on ignore pour quelle raison ils sont stationnés aux abords de cette résidence située à Angré Djibi Soleil 3. Le Commissariat du 35, alerté de cet état de fait, s’est rendu sur les lieux. Ces éléments du Ccdo affirment être venus rendre visite à une connaissance. Après les échanges avec les éléments de la police du 35ème arrondissement, le Ccdo a levé son dispositif devant la résidence du ministre Hubert Oulaye, mais continue de rôder toujours dans la zone, entre la Compagnie ivoirienne d’électricité et la Cnps.

Face à ce qu’elle considère comme une menace pour le président du Comité de contrôle, la jeunesse du Fpi de ce secteur s’est constituée pour assurer la sécurité de l’ancien ministre de la Fonction Publique. Par ailleurs, Hubert Oulaye a bénéficié du soutien des hauts responsables du Fpi, des cadres de la région du Cavally, dont le maire de Toulépleu, Dénis Kah Zion, qui lui a rendu visite. Les responsables du Fpi n’entendent pas céder face à ce qu’ils qualifient d’intimidation et même de provocation en cette période où la situation sociopolitique est tendue. Il faut rappeler que Hubert Oulaye avait été condamné en 2017 après un procès expéditif avant d’être libéré par la suite.
JEROME N’DRI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici