Accueil Actualité Bregbo-Bingerville : journée d’hommage à Hamed Bakayoko

Bregbo-Bingerville : journée d’hommage à Hamed Bakayoko

96
0


Témoignage et prières pour le repos de son âme

La journée du 3 avril 2021, à la place publique du village Bregbo situé dans la sous-préfecture de Bingerville, a vu se dérouler la cérémonie d’hommage à leur frère, fils, l’ex-Premier ministre Hamed Bakayoko, en présence de Zoumana Bakayoko, frère ainé du défunt.

Cette cérémonie d’hommage à l’ex-Premier ministre, Hamed Bakayoko, a vu la participation de plusieurs délégations venues des villages Atchan pour soutenir les populations de Bregbo afin d’accueillir accueillir la famille d’Hamed Bakayoko. Elles sont venues d’Abatta, de Santé, d’Adjin, de Petit Bassam, de Cepiayaou et de Blockauss. Hambak, qui a été adopté par la famille Achado, a été baptisé N’Djamo Mobio. L’occasion a été belle pour la chefferie Tchagba dans son entièreté de faire un don traditionnel symbolique d’une somme de 721.500f et de deux bœufs à la famille de Hamed Bakayoko.

Une manière pour eux d’assister moralement, physiquement et financièrement la famille d’Hamed Bakayoko dit N’Djamo Mobio. Lors de cette cérémonie, les visiteurs ont eu droit à des prestations de danses guerrières, de chantre, de Zouglou et des témoignages. Dont celui de Tano Bogui François de la génération Dougbo précisément de la catégorie Djehou, a avec les yeux embués de larmes « Bregbo pleure, la famille Bakayoko pleure, la Cote d’Ivoire, dans son entièreté, pleure. Hambak nous a lâchés dans un moment où on ne s’y attendait pas. Nous voulons, par votre voix dire, merci au président de la République, son SEM Alassane Ouattara, pour les funérailles grandioses qu’il a organisées.

Tout le village de Bregbo lui dit merci. Hamed nous a promis beaucoup de choses, hélas (…) Bregbo n’a pas de moyens pour son développement, nous comptons sur le président Alassane Ouattara. Encore YAKO au président Alassane Ouattara, à son épouse, ses enfants, sa famille biologique et à toute la Côte d’Ivoire », a-t-il supplié. Zoumbak dit Zoumana Bakayoko a dit merci à la famille Tchado et aux peuples atchans. Il s’est excusé pour l’absence des enfants de son défunt frère. Et d’ajouter « A Dieu nous appartenons et à Dieu nous retournons », a-t-il laissé entendre.

Blessing Djiké

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici