Accueil Actualité L’Abbé Wohi Nin : « La proclamation de l’évangile doit retrouver l’ardeur...

L’Abbé Wohi Nin : « La proclamation de l’évangile doit retrouver l’ardeur des débuts de l’évangélisation »

80
0

L’Eglise catholique en Côte d’Ivoire a 125 ans. Plusieurs activités sont prévues pour célébrer ce jubilé. L’information a été donnée le 12 janvier 2021, par l’abbé Wohi Nin, secrétaire général de la Conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire, lors de son passage la radio nationale catholique.

A cette occasion, soulignant que l’année 2020 a été particulièrement difficile à cause de la crise sanitaire, avant d’exprimer l’engagement de l’Eglise catholique à accentuer ses efforts d’évangélisation centrée sur l’homme. ‘’Nous entendons poursuivre les objectifs de notre plan stratégique quinquennal, à savoir réconcilier l’Homme avec Dieu, avec les autres et contribuer à faire de l’Eglise, un acteur important du développement humain intégral », a-t-il déclaré, avant de donner le programme des festivités. Ainsi, il y aura la Messe de clôture, célébrée en même temps que la fin de la 117ème Assemblée plénière de la Cecci.

L’événement est prévu pour le dimanche 24 janvier à la cathédrale Saint-Esprit de Mockeyville (Grand-Bassam). Au menu, une journée de prière, d’adoration et d’intercession, un concert de chants de louange et d’adoration. Une célébration eucharistique a eu lieu dans toutes les paroisses le dimanche 17 janvier et un triduum de prière du 19 au 21 janvier. L’abbé Wohi a annoncé que le Pape François a dédié cette nouvelle année2021 à Saint Joseph’’d’ajouter : »L’Eglise veut aider les chrétiens à surmonter les défis posés par la pandémie de la Covid-19. Nous prévoyons de faire l’évaluation à mi-parcours à la fin de l’année pastorale 2020-2021, mais nous allons certainement nous concentrer sur l’engagement citoyen du chrétien en lien avec l’Evangile et la Foi », ajoute le clerc ivoirien.

Pour l’abbé Wohi Nin, « La proclamation de l’Evangile doit retrouver l’ardeur des débuts de l’évangélisation du continent africain, attribuée à l’évangéliste Marc, suivie d’une foule innombrable de saints, de martyrs, de confesseurs et de vierges », déclare le secrétaire général du Cecci. Il poursuit en reconnaissant le service rendu par les missionnaires au cours des années dans son pays en disant : « Avec gratitude, nous devons apprendre de l’enthousiasme de nombreux missionnaires qui, pendant de nombreux siècles, ont sacrifié leur vie, pour apporter la Bonne Nouvelle à leurs frères et sœurs africains ».

Pour lui, « le Jubilé nous permet de saisir la vie avec toute son intensité, en prenant, d’une part, l’immense travail missionnaire des pionniers de l’évangélisation en Côte d’Ivoire et, d’autre part, la responsabilité que chacun porte pour la poursuite et l’approfondissement de ce travail’’. Cependant, dira-t-il, un déficit de formation reste à combler.  « Il est absolument nécessaire de rattraper le retard dans la formation et le renforcement des capacités des agents pastoraux, consacrés et laïcs. ” a-t-il dit.

SERGE AMANY

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici