Accueil Actualité Liberté de la presse et licencement – Lance Touré à la présidence...

Liberté de la presse et licencement – Lance Touré à la présidence de l’Unjci : « Apporter des réponses juridiques à ces questions »

341
0
Lance Touré, candidat à la présidence de l’Unjci

Le candidat Lance Touré, chef du service politique au Nouveau réveil, s’est prononcé sur la liberté de la presse en Côte d’Ivoire, tout en exprimant sa compassion à l’égard de son adversaire Franc Ettien, qui a été licencié du fait de sa candidature. 

« Je compatis ici, c’est un cris de cœur. Un frère perd un emploi pour des raisons qui n’en valent pas la peine. Je voudrais également à travers lui, pour tous les frères qui, on ne sait pour quelles raisons, ont été licenciés. Je pense à ceux de Fraternité Matin, du groupe Olympe. En tout cas, nous n’allons pas marcher.

Il faut apporter des réponses juridiques à ces questions. Après notre élection le 21 juillet 2019, nous vous donnons rendez-vous, ici, avec nos conseillers juridiques pour défendre les journalistes partout. Vous allez les connaitre. 

Il faut savoir que désormais, si on touche à un journaliste en Côte d’Ivoire, nous allons apporter des questions juridiques. Nous devons nous donner les moyens de nous défendre avant de se mobiliser pour marcher », a-t-il déclaré. 

Plus loin, le candidat de la cohésion et de la célébration des aînés, Lance Touré, le plus jeune des trois candidats, a commenté la question des perdiems dans le milieu de la presse. 

« C’est une question vraiment sensible. Il faut formaliser pour ne pas que cela ait un caractère avilissant. Lorsqu’on participe à des séminaires, même à l’international, il y a des perdiems. Pourquoi c’est pour nous qui pose problème ? Non ! Je crois qu’il faut respecter les journalistes, mais il faut que nous-mêmes nous faire respecter. C’est de cela qu’il s’agit.

Nous allons sensibiliser nos camarades. Les chargés de communication ont une organisation on va se rencontrer, on va se parler. Il faut apprenne à se respecter », a-t-il martelé.
Serge Amany

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici