Accueil Actualité Mar Bristow, PDG de Barrick : « La mine de Tongon a...

Mar Bristow, PDG de Barrick : « La mine de Tongon a injecté près de 1000 milliards »

127
0

Le président directeur général de Barrick, Mar Bristow a déclaré, lors d’une conférence de presse qu’il a animée le mercredi dernier sur le site de l’entreprise (M’Bengué), que la mine d’or de Tongon a injecté dans l’économie nationale près de mille milliards FCFA.

« En termes d’investissement dans le pays, jusqu’à fin 2020,1.62 milliards de dollars soit environ de 972 milliards de FCFA ont été payés par Tongon sous la forme d’impôts, d’infrastructure, de salaires et de paiements aux fournisseurs locaux. Et ce, depuis sa première coulée de lingot d’or en 2010 » a dit Mar Bristow. Qui a précisé qu’en vue de soutenir les entreprises locales, l’entreprise a dépensé 105 millions de dollars (environ 55 milliards FCFA), soit 66% de son budget total d’approvisionnement auprès d’entrepreneurs et de fournisseurs ivoiriens en 2020.

Il a également expliqué que la mine a produit un total de 284,863 Onces d’or en 2020, au sommet de ses prévisions pour l’année, grâce à un haut débit de l’usine et un temps d’exécution record de 95.2% en octobre. « Malgré la situation particulière avec la Covid-19, l’équipe a atteint ses objectifs. Ce qui n’avait jamais été le cas auparavant » s’est réjoui le principal conférencier, Mar Bristow. Le directeur général de la Mine, Amourlaye Daouda a, pour sa part, expliqué qu’entre autres réalisations d’objectifs en 2020, des dividendes de $150 millions ont été versés aux actionnaires. A en croire le DG, la mine a contribué à hauteur de $1.2 million pour soutenir le gouvernement dans sa campagne contre la Covid-19, tout en mettant en œuvre un protocole rigoureux afin de protéger aussi bien ses employés que l’entreprise.

Il a ajouté qu’elle a maintenu son engagement envers sa communauté d’accueil avec l’installation et le démarrage d’un certain nombre de projets générateurs de revenus, et elle a surtout obtenu le prolongement de sa durée de vie pour une période de 3 ans. Il a aussi annoncé que la Mine vise un objectif de 217000 onces en 2021 pour un tonnage de 4,300 millions à traiter avec une récupération de 85% et une teneur moyenne de 1.5. Par ailleurs, les dirigeants de la mine d’or de Tongon persistent et signent que les sites miniers illégaux restent un défi majeur à relever. Ils ont expliqué, lors de la conférence, que les miniers artisanaux illégaux continuent d’exercer dans le Sud du couloir autour du village de Katiere et dans le Nord autour de la cible de Sani ; ainsi que sur bien d’autres sites.

Pour les conférenciers, l’orpaillage clandestin, avec son corollaire de pollution des rivières, de faible taux de scolarisation, de problèmes de drogue et de santé, expose à un réel risque de retards sur les programmes de forage RC/AC ; de manière à impacter négativement la planification de la Mine et la création de valeurs pour l’économie. Les dirigeants de la Mine entendent résoudre le problème de l’orpaillage, en accord avec le gouvernement, en créant des sources d’emplois alternatives tels que l’agriculture ainsi que des couloirs miniers en vue d’octroyer des permis d’exploitation légaux. Notons que Mark Bristow a saisi l’occasion pour procéder à la remise des clés du bloc opératoire que la Mine a financé, au préfet de M’Bengué, Diholé N’guessan. Dans le cadre du développement d’une nouvelle génération de leaders et de la valorisation des employés, le meilleur travailleur du trimestre et de l’année, Karim Coulibaly et une stagiaire ayant bénéficié d’une bourse d’étude, Touré Aminata, ont été respectivement primés.
FRANÇOIS BECANTHY
Envoyé spécial

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici