Accueil Politique Mme Akoun Aké Camille, membre du Bureau Politique Pdci-Rda : «Mon cri...

Mme Akoun Aké Camille, membre du Bureau Politique Pdci-Rda : «Mon cri du cœur»

120
0
Mme Akoun Aké Camille, membre du Bureau Politique Pdci-Rda : « Mon cri du cœur »

Après avoir occupé des fonctions et servi son parti à des postes de responsabilité et qu’avec des arguments solides et valables, soutenus par un programme de gouvernement défendable et convaincant, nous arrivons au pouvoir (le RHDP) et qu’au bout de l’effort, l’on se retrouve face à un revirement de situation inconfortable comme celle-ci : on ne peut que s’interroger et se sentir mal.

Comment comprendre qu’après avoir atteint l’objectif qui est d’être au pouvoir et œuvrer pour le bien-être des Ivoiriens, nous ne soyons  pas capables de surmonter nos difficultés, je dirais plutôt que nous ne puissions pas faire violence sur l’égocentrisme afin d’éviter ce terrible dérapage.

C’est tout simplement dommage, déplorable, mais pis, c’est honteux.

Une citation de Daniel Desbiens disait et je cite : « Les sentiers de la noblesse mènent toujours plus haut que les chemins de l’égocentrisme ». Fin de citation

Comme pour dire que nous avons choisi  de fonder une grande famille, certes politique mais noble, en référence à l’houphouetisme ; et voilà que tout se gâche aussi facilement.

Je suis de ceux qui refusent ce genre de divorce où nous assistons à des dénigrements de tous genres, des humiliations, des menaces à répétition, bref je suis de ceux qui, à longueur de journée, s’interrogent et n’ont pas de réponse à cette situation.

Il nous est donné de constater que bon nombre de nos militants (PDCI-RDR-UDPCI-MFA etc.), nos distingués chefs traditionnels et religieux expriment  leur souhait de voir nos deux grands hommes d’Etat se retrouver, discuter, se parler afin de trouver une solution favorable à tous.

Comment comprendre que deux grands hommes, de cette trempe, avec  la grandeur qu’on leur connait, qui, pendant des années, ont exhibé leur fraternité, leur admiration, leur respect, l’un envers l’autre, puissent arriver à un point que certains qualifient de non-retour ?

Sommes-nous réellement des houphouetistes ?

Si oui : Alors rappelons-nous que devant toutes les épreuves, le président Felix Houphouët-Boigny, père de la nation, a, toute sa vie, fait preuve d’humilité et prôné : l’amour, le pardon, la paix. J’ai apporté si je peux me permettre de le dire, ma modeste contribution à la réussite de l’organisation pour la mise en place du RHDP à Paris en mai 2005 ainsi qu’à la victoire du candidat Alassane Ouattara aux élections de 2010 et du RHDP aux élections présidentielles de 2015.

Quand on vous a fait  survoler Abidjan en hélico avant d’être évacuée par le 43eme BIMA pour le Sénégal par un avion militaire dans des conditions que je n’oublierais pas de sitôt, pendant la crise post-électorale de 2010, parce que traquée pour votre engagement politique, vous ne pouvez que déplorer cette situation que nous vivons aujourd’hui.

Je ne me permettrais pas de pointer un doigt accusateur, ne détenant pas la vérité et n’étant pas dans les secrets des dieux.

Mais une chose est sûre, mon souhait serait que le président Alassane Ouattara qui, par des propos de reconnaissance à l’endroit du président Henri Konan Bédié, ce qui a renforcé notre conviction politique  et nous permettait  d’exprimer notre fierté d’avoir mené ce combat, essaie d’approcher son ainé afin de préserver la paix et la cohésion.

Notre alliance (RHDP) n’était pas seulement une alliance politique, mais plus ; car elle a créé une fraternité qui a coulé comme un ruisseau et atteint toute notre famille politique.

« Se séparer d’un  adversaire politique est acceptable »

« Sortir d’une alliance politique est admissible »

« Mais se déchirer dans une famille politique comme celle des houpouetistes est douloureux »

Même si politiquement, rien n’est plus possible, préservons cette fraternité pour la mémoire  du père fondateur et pour un lendemain meilleur.

Appel aux rois et chefs traditionnels

Vous qui êtes les garants de nos traditions et avez aujourd’hui une haute chambre qui représente le bois sacré dans lequel les situations même les plus difficiles doivent trouver des solutions, car vous en avez la capacité ; nous vous exhortons d’œuvrer pour la réconciliation de tous les fils et filles d’Houphouët. C’est un cri du cœur qui, je l’espère, vous parviendra.

Pour terminer, permettez que j’exprime mon admiration et mes respects à maman Henriette Konan Bédié et à sa sœur Mme Dominique  Ouattara qui font preuve de grandeur et de sagesse devant cette situation délétère, inconfortable qui s’impose à elles.

Vive la démocratie et le pardon pour une Côte d’Ivoire apaisée !

Mme Akoun Aké Camille

Membre du Bureau Politique Pdci-Rda

Ex député d’Alépé et membre du Parlement panafricain – législature 2011-2015

Directrice de campagne des femmes RHDP  pour la région de la Mé / élections présidentielles 2015

Membre du comité de campagne RHDP/élections présidentielles 2010 àAlépé

Présidente des femmes Pdci France Ufpdci  2005 – 2011

Responsable commission accueil / mise en place  de l’Alliance RHDP – mai 2005 à Paris

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici