Accueil Actualité Népotisme, abus de confiance : Poursuivi par une entreprise de gardiennage pour...

Népotisme, abus de confiance : Poursuivi par une entreprise de gardiennage pour une somme de plus de 10 millions de dette non payée

502
0
Le sénateur Alomo Paulin est donc dans de sales draps avec toutes ces histoires de créances et de soulèvement de populations

Le sénateurAlomo Paulin dans de sales draps

10 millions de francs CFA, c’est le montant du contentieux entre une entreprise de gardiennage et le sénateur Alomo Paulin qui fait couler, aujourd’hui, beaucoup d’encre et de salive dans le milieu de la justice ivoirienne.

Dans un courrier en date du 14 janvier 2020, émanant du Directeur Général d’une société de gardiennage,l’ex-colonel Kouassi Patrice Emile,annonçait au sénateur Alomo Paulin débiteur, la rupture de leur contrat pour difficultés de recouvrement de ses  prestations dont le montant global fait état de neuf millions trois cent vingt mille quatre cent soixante-dix-huit francs ( 9 325 478 F). 

« Suite à toutes les vaines relances et faux rendez-vous pour le recouvrement de nos prestations et après analyse de votre compte dans nos livres,vous restez nous devoir la somme de deux millions huit cent quinze mille quatre cent soixante-dix-huitFcfa (2 875 478 Fcfa), représentant les reliquats des mois de (Avril,mai,juin,août,septembre,octobre 2019) et six millions quatre cent cinquante mille Fcfa (6 450 000 F CFA) des factures de novembre, décembre 2019 et janvier2020 soit un total général de neuf millions trois cent vingt-cinq mille quatre cent soixante-dix-huit francs (9 325 478 Fcfa), stipule le courrier adressé au sénateur Alomo Paulin qui s’était attaché les services des agents de la société de gardiennage de l’ex-colonel de l’armée.

Mais comptetenu« des difficultés que nous rencontrons avec vous pour le paiement de nos factures et pour respecter les clauses du contrat qui nous lie, nous serons dans l’obligation de procéder au retrait de nos agents et transmettre votre dossier au service des contentieux » explique colonel Kouassi dans son courrier. Selon le responsable d’exploitation de cette structure de gardiennage, Major Touré Dramane, toutes les démarches auprès du sénateur pour le paiement de sa facture sont demeurées vaines « Alomo Paulin dit qu’il est sénateur et qu’à ce titre, on ne peut rien contre lui et il me l’a signifié en personne » avoue, impuissant, Touré Dramane qui a saisi un avocat.

Approché,le sénateur Alomo affirme avoir été victime de vol de plusieurs engins sur le site gardé par les agents de sécurité « Je ne comprends pas que des vigiles soient sur un site et que des vols soient  enrégistrés.J’ai subi  près de 600 millions  de pertes d’objets volés » affirme-t-il. Pis, le sénateur va porter plainte à la police pour vol contre les agents en charge de la sécurité au moment desdits vols. Huit agents dont des jeunes filles sont donc arrêtés et mis sous mandat de dépôt et incarcérés à la Maca depuis le 20 février 2020 en attendant leur comparution devant le juge demain mercredi 25 mars 2020 pour connaitre leur sort.

Cette autre affaire fait suite au problème de lotissement anarchique à Bozi et qui oppose les populations à la famille Alomo dont le sénateur Alomo Paulin est le centre névralgique. Selon le 5ème vice-président du conseil régional de la Marahoué, BéhibroThiérry, les frasques du sénateur sont légion au point que toutes les autorités, avec à leur tête le préfet,se disent outragées et choquées par ses propos et agissements. « A Bozi, les villageois sont fatigués par les sorties hasardeuses du sénateur qui doit également 11 millionsFcfa à monsieur OuattaraMetan Bruno, gérant du groupe Metan groupe, structure en charge du lotissement au centre des brouilles à Bozi et qui met à mal la cohésion dans le village » affirme-t-il avec regret.

SARAH GENEVIEVE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici