Accueil Actualité Obsèques du vice-président Aké M’bo : Le PDCI et Bédié rendent hommage...

Obsèques du vice-président Aké M’bo : Le PDCI et Bédié rendent hommage au gardien du Pdci d’Agboville

42
0

Sotchy Aké M’bo Fréderic a fait ses adieux, hier, aux militants du Pdci-Rda, au président Henri Konan Bédié et à ses pairs vice-présidents du Pdci-Rda. Cette séparation définitive a eu lieu dans la salle du Bureau politique en présence de nombreux témoins.

Parmi eux, ses parents, le président Henri Konan Bédié et des militants inconsolables. C’est à 14 heures 09 que Sotchy Aké M’bo Frédéric est arrivé au siège du Pdci-Rda. Mais cette fois dans un véhicule peu ordinaire et les pieds devant. Quelques minutes après, il fait son entrée dans la salle du Bureau politique apprêté pour l’hommage que son parti a décidé de lui rendre. Derrière son cercueil, le Secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda, le professeur Maurice Kakou Guikahué, visiblement affecté par ces morts en cascade au sein de son parti (06 hommages en 3 semaines).

14 heures 30 minutes, le président Henri Konan Bédié, considéré comme le père du défunt, fait son entrée dans la salle pour saluer le combat du vice-président et lui souhaiter bon voyage. Il s’incline devant la dépouille mortelle et prend place. Dix (10) minutes après, commence le piquet d’honneur. Le secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda donne le ton. Les vice-présidents font de même tout comme des militants et compagnons du Pdci-Rda. A 14 heures 49 minutes, intervient une autre étape de la cérémonie d’hommage à Sotchi Aké M’bo. A savoir : L’oraison funèbre. C’est au professeur Maurice Kakou Guikahué qu’est revenue la lourde tâche de parler pour la dernière fois au nom du Pdci-Rda à Sotchy Aké M’bo.

« Six (06) hommages funèbres en 3 semaines, sans oublier Véronique Assiélou. Quelle hécatombe !!! », a-t-il souligné avant de visiter la riche biographie du vice-président du Pdci-Rda couché dans son linceul sans voix. S’agissant de son parcours politique, Maurice Kakou Guikahué s’est réjoui du combat du serviteur du Pdci-Rda tant au niveau local que national. « Sotchy Aké M’bo aura mérité ses galons politiques dans notre grand parti, le Pdci-Rda (…) Il a fait ses classes depuis la base et gravi les échelons au fil des années grâce à son savoir-faire et à son savoir-être », a rappelé le secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda, la gorge nouée. Dans la salle, c’était un silence de cimetière. Certains écrasaient des larmes dans le coin de l’œil.

D’autres, par contre malgré la douleur, sont restés forts. C’est dans cette atmosphère que le secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda a demandé à tous de rester dignes malgré tout. « Séchez vos larmes ! Enfants Aké M’bo, séchez vos larmes. Populations de l’Agneby-Tiassa, séchez vos larmes. Fréderic Aké M’bo ne se pleure pas. Les grands hommes de sa stature ne meurent jamais. Aké M’bo a mené le bon combat », a-t-il répété. Professeur Maurice Kakou Guikahué, pour finir, a chargé Sotchy Aké M’bo d’un message pour les nombreux militants qui sont tombés sur le champ d’honneur. « Dis-leur que le président Bédié tient fermement la barre », a-t-il conclu.

14 heures 55 minutes, l’hymne du Pdci-Rda retentit. Amy Diop, au nom du président Henri Konan Bédié, offre cinquante (50) roses blanches, symbole de paix, à la famille du défunt. Elles sont réceptionnées par Aké Sandia, une des filles du défunt. 15 heures, le porte-parole de la famille éplorée intervient pour des remerciements. Au Pdci-Rda en général et au président Henri Bédié en particulier pour cet hommage digne du vice-président Aké M’bo.

« Le Pdci-Rda a aimé notre papa. Le président Henri Konan Bédié a aimé notre papa. La famille vous dit merci », a, entre autres, dit Aké Ariko. 15 heures 05 minutes, Sotchy Aké M’bo quitte le Pdci-Rda. Définitivement. Son combat à la tête de ce parti est salué par l’ode au travail (le travail de mille générations). Aujourd’hui à Agboville, il sera inhumé en présence des amis, des proches et surtout des militants du Pdci-Rda.
DJE KM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici