Accueil Actualité Panel du mouvement Objectif Pdci 2020 – Kouassi Valentin: « Un homme de...

Panel du mouvement Objectif Pdci 2020 – Kouassi Valentin: « Un homme de vaut que par sa parole »

126
0

Le mouvement « Pdci-Rda objectif 2020 » a tenu un panel le dimanche 2 août à Yopougon sur le thème « Démocratie et alternance politique » pour exprimer son engagement aux côtés du président Henri Konan Bédié, candidat naturel du Pdci-Rda.

Cette rencontre a réuni plusieurs responsables des partis politiques de l’opposition et les jeunes de la société civile. Il s’agit entre autres de Koua Justin, président de la jeunesse Fpi qui a entretenu les militants sur le thème : « Alliance politique Fpi-Pdci, que retenir ? ». Le président des jeunes du Fpi a situé l’enjeu de l’accord cadre qui lie le Fpi au Pdci en ces termes.

« (…) Je salue le président Henri Konan Bédié pour l’acte qu’il a posé en allant rencontrer son jeune frère Gbagbo. Notre pays qui chaque jour se désagrège à cause de la mauvaise gestion de ceux qui sont au pouvoir. C’est cette situation qui a contraint les deux leaders à se rencontrer pour remettre les intérêts du pays au-dessus de leurs intérêts. Quand le président Henri Konan Bédié et le président Laurent Gbagbo se rencontrent, c’est pour parler de la Côte d’Ivoire ».

Koua Justin a également souligné l’échec de la politique de réconciliation sous le régime actuel. « Le tissu social est déchiré. Les Ivoiriens du Nord se méfient des Ivoiriens du Sud et vice-versa. Les Ivoiriens se regardent en chiens de faïence parce que Alassane Ouattara n’a pas été capable, après 10 ans, de réconcilier les Ivoiriens », a-t-il martelé. « Si le Pdci et le Fpi ne prennent pas conscience que le Rhdp manipule la CEI, ils n’auront que leurs yeux pour pleurer. Le Rdr ne peut prospérer que par la fraude. La CEI actuelle n’est pas fiable, elle n’est pas transparente, elle n’est pas crédible, elle n’est pas de nature à conduire le destin électoral des Ivoiriens. On doit obtenir la réforme totale de la CEI », dira-t-il en outre.

A sa suite Kwadjané Agouli, chargé de la communication des arts et culture à Lider, le parti de Koulibaly Mamadou, a développé le thème « Côte d’Ivoire, l’Etat démocratique quand les cadres et les intellectuels promeuvent un archaïsme obligatoire. Penser moderne ! ». Kouassi Valentin, président des Jeunes Pdci urbaine, a quand-à-lui, planché sur « l’historicité du groupement politique Rhdp et le retrait du Pdci ». Il a donc expliqué la naissance du Rhdp. Selon lui, C’est à cause du non-respect de la parole donnée du Rhdp et du président Ouattara que le président Bédié a retiré le Pdci du Rhdp. « Parce qu’un homme ne vaut que par sa parole. Le président Henri Konan Bédié qui était vilipendé hier, est réclamé par tous », a-t-il soutenu.

Kouassi valentin a aussi eu une adresse pour les chefs traditionnels. « Il n’est pas digne pour la Côte d’Ivoire, pour nos chefs eux-mêmes, de jouer le rôle sordide qu’ils sont en train de jouer. Comment un chef qui est censé être neutre, qui est censé assurer la cohésion, peut-il encourager un citoyen à violer la loi ? Faut-il encourager le président Alassane Ouattara à violer la Constitution ? S’est interrogé le président de la Jpdci urbaine. Le maire de Brobo, Kouamé Yao Séraphin, a rassuré les jeunes sur la détermination du président Henri Konan Bédié à se mettre au service de la jeunesse. « Bédié est le plus outillé parmi tous les potentiels candidats », leur a-t-il fait savoir. Il a ajouté que le Pdci est prêt à aller vers les autres pour que la Côte d’Ivoire retrouve sa stabilité.

Par Céline Ipou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici