Accueil Politique PDCI-RDA Zoukougbeu-Mme Guehi épouse Yalety, présidente Ufpdci urbaine : « ...

PDCI-RDA Zoukougbeu-Mme Guehi épouse Yalety, présidente Ufpdci urbaine : « Le président Bédié et le Pdci-Rda sont la chance de tous les Ivoiriens »

505
0

Mme Guehi épouse Yalety, est la présidente Ufpdci dans la commune de Zoukougbeu. Dans cet entretien, elle a parlé de la santé de son parti et pourquoi son parti doit revenir au pouvoir en 2020.

Quelle est la santé de votre parti dont vous êtes la première responsable urbaine ?

Je vous remercie infiniment de m’avoir tendu votre micro pour que je puisse m’exprimer. Pour revenir à votre question, il faut dire que le Pdci-Rda est fortement implanté dans le département de Zoukougbeu. Dans la commune dont je suis la première responsable, notre parti se porte à merveille. Il n’ya pas de problèmes entre nous, une parfaite harmonie règne parmi nous. Comme le président Bédié l’a dit, le pdci est une association et c’est comme ça nous avons pris à bras le corps notre parti. On le gère comme une association. Pour me résumer, le pdci se porte très bien dans la commune de Zoukougbeu.

Depuis que vous êtes à la tête de cette structure, quelles sont les activités déjà menées sur le terrain ?

Je n’ai pas encore mené de grandes activités dans ma zone, pour la simple raison qu’au moment où je prenais la tête de cette structure, nous étions à la veille des élections municipales et régionales. On a fait la campagne dans les campements où on se retrouvait régulièrement pour faire la campagne de  nos deux candidats en l’occurrence le professeur Alphonse Djédjé Mady en ce qui concerne l’élection régionale et Déabo Poka Maurice pour la  municipalité dans la commune de Zoukougbeu. Je remercie de tout mon cœur Dieu, pour avoir accepté nos prières pour que  nos deux postulants sortent vainqueurs.

Dites-nous si vous rencontrez des difficultés dans l’exercice de vos fonctions. Si oui lesquelles ?

Effectivement, nous rencontrons des difficultés sur le terrain surtout dans la commune qui est ma zone de compétence. La commune ne se limite pas seulement sur le goudron, ça s’étend dans les campements où se trouvent de nombreuses femmes. Certaines femmes ne viennent pas participer aux réunions que nous tenions en ville, l’équipe aussi ne peut pas se rendre là bas par faute de moyen. On le sait, pour l’heure, nous sommes à l’opposition et on n’a pas de moyen comme les autres. Souhaitons que nos responsables mettent les moyens à notre disposition pour faire le travail qui nous a été convié. Nous sommes prête à parcourir tous les campements et villages rattachés à la commune afin de sensibiliser et dénicher d’autres militantes qui n’ont pas encore adhéré au Pdci-Rda. Il faut qu’elles adhérent au Pdci, qui est la chance de tous les Ivoiriens. Seul parti aujourd’hui en Côte d’Ivoire qui peut amoindrir la souffrance des Ivoiriens. On doit bouger parce qu’il ne sera pas du tout facile de combattre un parti au pouvoir qui est déjà assis. On pourra réussir notre mission si nous ne dormons pas sur nos lauriers. Avec Dieu, tout est possible dans la vie et on gagnera ces élections présidentielles 2020.

Votre parti, le Pdci, veut la reconquête du pouvoir d’Etat en 2020. Quelle sera votre contribution ?

Bon, pour la reconquête du pouvoir d’Etat en 2020, dans ma zone de compétence, nous sommes en train de nous mobiliser et de sensibiliser d’autres femmes. Nous faisons du porte à porte en vue de recruter de nouveaux militants. Le pdci rda doit revenir au pouvoir en 2020, c’est notre seule prière. C’est pourquoi, de jour comme de nuit, nous ne cessons de parler des bienfaits du père fondateur de la Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny, et de son, fils Henri Konan Bédié à qui il a laissé le parti. Il faut que le pdci revienne au pouvoir seul espoir de tous les Ivoiriens. On ne sait plus aujourd’hui à quel saint se vouer à cause de la cherté de la vie. Difficile aujourd’hui de faire correctement un marché digne de nom parce que tout est devenu cher. L’Ivoirien ne mange plus à sa faim. Le pdci rda est un parti de paix, de rassemblement, de dialogue. C’est le seul parti qui se soucie de ses enfants. De Félix Houphouët-Boigny à Bédié, l’Ivoirien ne connaissait pas les souffrances qui sont aujourd’hui des leurs quotidiens.

Avez-vous un appel à lancer ?

Oui, j’ai beaucoup d’appels à lancer à mes camarades militantes pdci rda de la commune de Zoukougbeu. J’ai souhaité que l’honorable Gozé Séplé Bernard, Député du département de Zoukougbeu, vienne nous enseigner afin que nous soyons bien outillées pour expliquer aux uns et aux autres pourquoi le pdci rda doit revenir au pouvoir en 2020. Beaucoup de personnes ne comprennent pas encore cela. Je lance donc un appel à la femme Pdci-Rda dans la commune de se mobiliser et de sensibiliser son entourage. De ne pas fermer sa bouche, d’avoir le courage de parler des bienfaits de notre parti de Houphouët Boigny à Bédié. On ne doit pas avoir honte de parler de pdci. Que toutes les femmes se joignent à nous pour mener le combat de la victoire  du pdci en 2020 et par les urnes. Car  le président Bédié et le Pdci-Rda sont la chance de tous les Ivoiriens.

Entretien réalisé par KEVIN BAKOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici