Accueil Actualité Présidentielle 2020 : Ouattara a brillé par son absence face au patronat

Présidentielle 2020 : Ouattara a brillé par son absence face au patronat

118
0

Attendu, hier, au siège de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), le candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), contesté par l’opposition ivoirienne, Alassane Ouattara, a brillé par son absence.

Il s’est fait représenter par son directeur national de campagne, Patrick Achi. C’était à l’occasion de la tribune “Les candidats face au patronat”, une initiative de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) pour sortir des promesses tenues ou non et veiller à ce que les engagements pris par les décideurs publics aient des impacts transformationnels sur l’économie. Alassane Ouattara était pourtant très attendu par les opérateurs économiques qui avaient tout un tas de préoccupations à lui exposer.

Malheureusement, il n’a pas pu être là. « Assurément, le Secteur Privé aurait été très honoré de recevoir votre candidat en personne, d’autant plus que c’est un exercice auquel il s’est déjà prêté en 2010 et en 2015 » a regretté le président du patronat, Jean-Marie Ackah. Qui a indiqué que “ le secteur privé, largement représenté, était prêt à échanger avec leur invité sur les préoccupations qui lui tiennent à cœur“. « Je pense notamment à la question du plan de relance post Covid-19 très attendu par les entreprises, au développement des champions économiques nationaux, à celles de la réforme fiscale, de l’apurement de la dette intérieure, ou encore à la problématique de la nécessaire industrialisation de notre pays pour laquelle nous avons produit un livre blanc que nous remettrons à chacun des candidats qui sera « Face au Patronat » a dit le président du patronat.

Finalement, c’est Patrick Achi qui a dû se prêter aux diverses difficultés évoquées par le patronat, notamment la pression fiscale, les difficultés de financement, le manque d’infrastructures, la dette intérieure, le manque de main-d’œuvre qualifiée… Il a expliqué aux opérateurs économiques qu’Alassane Ouattara entend œuvrer pour la promotion d’un secteur privé plus compétitif à travers la résolution des différentes difficultés de ce secteur.
FRANÇOIS BECANTHY

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici