Accueil Actualité Prix Ebony : Tout sur la 21e édition

Prix Ebony : Tout sur la 21e édition

49
0
Qui succédera à Traoré Tié ?

C’est le samedi 21 décembre prochain qu’aura lieu la 21e édition du prix Ebony, distinguant le meilleur journaliste de Côte d’Ivoire. L’information a été livrée, ce jeudi, par le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire, Jean-Claude Coulibaly. 

Comme lors des éditions précédentes, le Super Ebony, l’Ebony presse écrite et numérique, l’Ebony radio et l’Ebony télé seront connus à l’issue de cette soirée. Cette année, treize prix sectoriels ont été retenus. 

Ce sont le Prix spécial Jérôme Diegou Bailly de la meilleure enquête, le Prix spécial Jean-Pierre Ayé de la meilleure interview, le Prix spécial Joseph Diomandé du meilleur reportage, le Prix spécial Zadi Zaourou du meilleur journaliste culturel, le Prix spécial de la lutte contre le travail des enfants, le Prix spécial du meilleur journaliste en Economie, le Prix spécial Sifca du meilleur journaliste en Agro-industrie, le prix du meilleur présentateur du journal télévisé, le Prix spécial du meilleur journaliste d’agence de presse en ligne, le Prix spécial pour la promotion des droits de l’homme, le prix spécial du meilleur journaliste sportif, le prix spécial du meilleur journaliste contre l’immigration clandestine et le Prix spécial pour le promotion des Transports. 

Les journalistes désireux de participer à cette édition devront livrer neuf productions : trois reportages, trois dossiers ou enquêtes et trois interviews. Les postulants ont jusqu’au lundi 28 octobre pour faire acte de candidature. 
Parrain de la cérémonie, le Ministre Amédé Kouakou Koffi, ministre de l’équipement et de l’entretien routier à invité les journalistes à jouer pleinement leur rôle dans le maintien de la paix, de la stabilité politique en privilégiant l’information sans animosité. 

« Vous avez un rôle important à jouer pour que le pays connaisse des élections paisibles en 2020. Nous n’avons qu’un seul pays, il nous faut le préserver. Vous les journalistes désarmer vos plumes, il faut crédibiliser le pays. Quand le pays est en paix, toutes vos conditions de travail et de vie n’iront que s’améliorant », a-t-il dit. 

Eustache Gnaba 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici