Accueil Actualité Résurgence de maladie à Ebola : De nouveaux cas signalés en Guinée,...

Résurgence de maladie à Ebola : De nouveaux cas signalés en Guinée, 3 morts

75
0

Les autorités sanitaires guinéennes ont déclaré, hier, dimanche 14 février une épidémie de maladie à virus Ebola dans la communauté rurale de Goueké, dans la préfecture de N’Zérékoré, après que trois cas d’Ebola ont été confirmés par le laboratoire national.

C’est la première fois que la maladie est signalée dans le pays depuis la fin d’une épidémie en 2016. Dans un communiqué signé du ministre Guinéen de la Santé, Le médecin général Remy Lamah, publié hier, « La première investigation menée a dénombré 7 cas, tous âgés de plus de 25 ans (4 hommes et 3 femmes) dont 3 cas de décès (2 femmes et 1 homme). Tous les cas ont participé à l’enterrement de l’infirmière. » Face à cette situation et en application du règlement sanitaire international (RSI), le gouvernement Guinéen déclare une épidémie de maladie à virus Ebola dans la préfecture de N’Zérékoré, sous-préfecture de Gouecké. Au cours d’une réunion d’urgence tenue dans la même journée d’hier, les mesures suivantes ont été prises : l’isolement de tous les cas suspects aux CTEPI de Nzérékoré et de Conakry ; Investigation sur les cas pour clarifier les données, recenser d’autres cas suspects et identifier tous les contacts à isoler.

Envoi d’une mission d’investigation d’urgence du niveau central en appui aux équipes locales à Gouecké ; Activation de la coordination et des commissions techniques de la riposte à Ebola ; Activation de la coordination intersectorielle à travers la plateforme One Health ; Approvisionnement en intrants de sensibilisation, de prévention, de diagnostic et de prise en charge ; Ouverture d’un centre de prise en charge des cas détectés à Gouecké; Accélération pour l’acquisition de vaccins contre Ebola auprès de l’OMS; Mise en œuvre des procédures standards du RSI. Le gouvernement Guinéen « rassure la population que toutes les dispositions sont prises pour endiguer dans les plus brefs délais cette épidémie.

Il invite les populations des zones touchées au respect des mesures d’hygiène et de prévention et à se présenter aux autorités sanitaires en présence de signes évocateurs (fièvre, diarrhée, vomissement et saignement ». Il faut faire remarquer que la ville de N’zérékoré est une localité proche de la frontière ivoirienne, cette proximité appelle à la mise en place de mesures urgentes en vue de pallier toute éventualité.

La Guinée a été l’un des trois pays les plus touchés par l’épidémie de 2014-2016 en Afrique de l’Ouest, la plus grande épidémie d’Ebola depuis la découverte du virus en 1976. La fin de l’épidémie d’Ebola en Guinée, qui a officiellement fait 2.536 morts pour 3804 cas, avait été proclamée le mardi 29 décembre 2015, par l’Organisation mondiale de la santé dans un communiqué. Avec ces nouveaux cas confirmés, il y a à craindre quand on sait la vitesse de propagation de la maladie, qui avait fortement endeuillé de nombreuses familles en Afrique de l’Ouest.
JEAN PRISCA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici