Accueil Actualité Semaine internationale des sourds : Ouattara Yegueleworo, Pca de l’Anasoci « La...

Semaine internationale des sourds : Ouattara Yegueleworo, Pca de l’Anasoci « La situation actuelle des personnes sourdes en Côte d’Ivoire n’est pas reluisante »

73
0

A l’occasion de la Semaine internationale des sourds et de la journée internationale des langues des signes qui se tient du 23 au 26 septembre, l’Association nationale des sourds de Côte d’Ivoire (Anasoci) a célébré ladite semaine.

Hier jeudi 24 septembre, le président du conseil d’administration de ladite association, Ouattara Yegueleworo a animé une conférence de presse à la maison de la presse au Plateau pour parler de la situation des sourds en Côte d’Ivoire et aussi fait des plaidoyers au gouvernement afin d’être regardant sur la situation des sourds.

 « La situation actuelle des personnes sourdes en Côte d’Ivoire n’est pas reluisante. Au niveau de l’éducation, des efforts sont faits pour l’accès à l’éducation pour tous tel que prône la politique de l’école obligatoire pour tous par le gouvernement » a-t-il dit informé avant de continuer par dire que « Il n’existe depuis 1974 qu’une seule et unique école spécialisée pour les enfants sourds. Les sourds collégiens ,lycéens ,universitaires rencontrent d’énormes difficultés dans leurs cursus scolaires dues à un manque criant d’interprètes en langue des signes pour transmettre dans leur langue maternelle ,les cours dispensés par les enseignants, professeurs. Ces mêmes difficultés s’étendent au niveau de l’enseignement technique et de la formation professionnelle des personnes sourdes » a informé Ouattara Yegueleworo.

 En ce qui concerne la langue des signes, le conférencier a affirmé que la langue des signes est une langue que les enfants sourds peuvent apprendre naturellement malheureusement 95% des enfants sourds naissent des parents entendant et qui ne connaissent pas la langue des signe. Cette situation entraine un développement cognitif tardif et réduit leurs chances d’acquérir des compétences linguistiques. « La langue signes est une condition préalable essentielle pour assurer la pleine participation des personnes sourdes dans leurs communautés ». Pour terminer, le conférencier a montré leur souhait de voir le gouvernement reconnaitre la langue des signes.

DRC (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici