Accueil Actualité Sodexam : L’hommage de Jean-Louis Moulot à Georges Philippe Ezaley

Sodexam : L’hommage de Jean-Louis Moulot à Georges Philippe Ezaley

13
0

La Société dexploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique (Sodexam) a vécu un triple événement le mardi dernier, 10 septembre. Il s’agit de l’inauguration du bâtiment rénové de la Direction générale, celle de la cantine et une remise de véhicules.

S’inscrivant dans le cadre du Pacte (Plan d’amélioration des conditions de travail des employés), ces actions visent à améliorer le cadre de travail des agents de la Sodexam. « Nous avons pris la décision de mobiliser les ressources et les énergies disponibles afin de vous offrir un cadre de travail attractif, inspirant et créatif (…) », a déclaré Jean-Louis Moulot, directeur général de la Sodexam, qui a saisi cette occasion pour rendre hommage aux acteurs majeurs de l’aéronautique et de l’aviation en Côte d’Ivoire.

Ainsi, SavanéVassiriki (directeur général de l’Anam, de 1988 à 1992) et Georges Philippe Ezaley (directeur général de la Sodexam, de 1997 à 2019). Le bâtiment réhabilité de la Direction générale porte le nom du premier, tandis que celui de la cantine a été baptisé du nom du second. « Leur attachement à la Sodexam et leur engagement sont des valeurs que nous vous voulons garder en partage, et dont nous voulons nous inspirer pour léguer aux générations futures une entreprise solide et pérenne, dont le succès des activités ne fera l’ombre d’aucun doute », a indiqué Moulot.

L’autre événement de cette cérémonie était la remise de 15 véhicules neufs aux huit commandants d’aéroport, aux conseillers du directeur général, ainsi qu’au département logistique. Coulibaly Sériba, secrétaire général du syndicat des agents de la Sodexam (Synadexam), et Laurence Kouassi, de la Darh, ont remercié le directeur général de la Sodexam pour ses actions en faveur des agents. Quant à VassirikiSavané, conseiller spécial du Premier ministre, il a félicité Jean-Louis Moulot pour ses actions.

Par EUSTACHE GNABA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici