Accueil Actualité Toulepleu – Amadou Gon menace : « Tous ceux qui veulent attenter...

Toulepleu – Amadou Gon menace : « Tous ceux qui veulent attenter à la paix feront fassent à la loi »

88
0
Le Premier ministre en compagnie du maire Denis Kah Zion

Le Premier ministre Amadou Gon a échangé avec les populations de Toulepleu, le vendredi 4 octobre. Le Chef du gouvernement ivoirien était en visite de travail dans la région. 

Vendredi dernier, à la place Alassane Ouattara de Toulepleu les populations sont sorties nombreuses pour communier avec leur hôte de marque. Toute la crème des élus de ce département au premier rang desquels, le président du conseil régional du Cavally, la ministre Anne Désirée Ouloto, le premier magistrat de la commune, le maire Denis Kah Zion, le député Kahiba Lambert, étaient tous présents. 

Le Premier ministre Amadou Gon était accompagné, pour la circonstance, de plusieurs membres du gouvernement. Après le mot de bienvenue prononcé par le maire de Toulepleu, c’est au chef Canton de Toulepleu, sa Majesté Guidy Jérôme, que l’honneur échoit pour parler au nom des populations. Après avoir fait l’état des lieux des actions gouvernementales, le Premier ministre a invité les populations de Toulepleu à passer l’éponge sur le passé pour regarder l’avenir. 

 »Nous devons regarder l’avenir de cette région et celui de notre pays au lieu de ressasser continuellement les blessures et les rancunes du passé (…) », a indiqué le chef du gouvernement. 

Et Amadou Gon n’est pas allé de main morte pour menacer ouvertement l’opposition  »Au moment où nous nous rapprochons d’importantes échéances politiques, les propos et les comportements de certains acteurs politiques font qu’il y a des questionnements et quelques angoisses au niveau de nos populations. Et je voudrais donc vous rassurer, comme le président de la République l’a indiqué dans le N’zi, que les élections prochaines seront paisibles, apaisées, ouvertes et elles seront démocratiques. Les Ivoiriens choisiront librement leur dirigeant. Mais notre pays est un pays de droit », a-t-il lancé avant de faire cette mise en garde. 

« Tous ceux qui, au lieu de privilégier la voie démocratique, voudront opposer les communautés de notre pays entre elles, tous ceux qui voudront attenter à la sûreté et la stabilité de notre pays et mettre à mal la paix que nous avons retrouvée auront à faire face très clairement à la loi et rien que la loi. Et cela me paraît important », a menacé le Premier ministre. Au cours de cette rencontre, plusieurs doléances ont été soulevées par le département de Toulepleu. 

Jérôme N’dri, Envoyé spécial à Toulepleu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici