Accueil Actualité Babily Dembélé (Cidp) : « Notre combat pour la justice et l’égalité...

Babily Dembélé (Cidp) : « Notre combat pour la justice et l’égalité n’est pas négociable »

226
0

Le Congrès Ivoirien pour le développement et la paix (Cidp), dirigé par Babily Dembélé, a procédé, hier, à Cocody, au lancement officiel de la tournée de réconciliation que son parti entend mener sur le territoire ivoirien. Babily Dembélé qui a accueilli dans son parti des ex-combattants et ex-détenus de la crise post-électorale qui a secoué la Côte d’Ivoire entend jouer sa partition pour une réconciliation en Côte d’Ivoire.

Au cours de cette cérémonie, il a invité tous les Ivoiriens à l’accompagner dans cet engagement. « Notre combat pour la démocratie en Côte d’Ivoire n’est pas négociable. Notre combat pour la justice, l’égalité et l’équité n’est pas négociable. Ceux qui estiment qu’ils sont Ivoiriens et qui sont des dignes fils de ce pays, je les invite à me rejoindre », a-t-il lancé. Tout en affirmant que les ex-combattants et les ex-détenus qui se sont affrontés lors de la crise post-électorale et qui militent désormais au sein du Cidp ont décidé de faire campagne pour la paix et la réconciliation à ses côtés.  Avant de regretter, les affres de la guerre en Côte d’Ivoire.

« Des familles ont été décimées, certains sont encore en prison et d’autres en exil, Gbagbo se retrouve à La Haye. Est-ce cela la Côte d’Ivoire ? Non. Je dénoncerai l’injustice. Et rien ne peut me faire reculer tant qu’il s’agit de la Côte d’Ivoire », s’est-il engagé. Il a, par ailleurs, dénoncé l’attitude de certains politiciens qui, selon lui,  ne favorise pas cette réconciliation et la paix. « Dans ce pays qui appartient à tous les Ivoiriens, des gens pensent qu’ils ont droit de vie et de mort sur tous les citoyens. Je dis non. Il faut faire très attention », a-t-il prévenu. Et de poursuivre : « Il y en a qui sont là qui rêvent. Ils disent 2020, c’est géré, c’est bouclé. Personne n’a un titre foncier sur la Côte d’Ivoire. Pendant ce temps, on a du mal à sortir dans la rue parce qu’il y a l’insécurité. Pendant ce temps, nos parents qui sont dans des villages et les quartiers précaires mangent difficilement et louvoient. Voilà l’émergence 2020 qui nous a été promise.

Voilà le vivre ensemble qui nous a été promis. Nous allons parcourir la Côte d’Ivoire et nous allons dire la vérité ». Et le président du Cidp d’appeler les Ivoiriens à ne pas se faire peur. « Ne nous laissons plus angoisser par quoi que ce soit. Ex-combattants et ex-détenus seront dans les villages pour parler de paix », a-t-il promis. « La guerre une seule fois, ça suffit pour savoir que ce n’est pas bon. Le pardon n’est jamais facile, mais il est un outil à notre disposition pour cultiver la réconciliation et nos relations de la réconciliation », a renchéri Ouattara Youssouf, ex-combattant. Notons que la tournée projetée par le Cidp débutera dans les mois à venir. 

LANCE TOURE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici