Accueil Actualité Violences électorales avec plusieurs dizaines de morts: Ouattara sollicite le corps préfectoral...

Violences électorales avec plusieurs dizaines de morts: Ouattara sollicite le corps préfectoral pour éteindre le feu

106
0

Après des élections chaotiques, émaillées de violence et des dizaines de morts sur l’ensemble du territoire national, le pouvoir Ouattara cherche vaille que vaille à redorer son blason.

Surtout avec la désobéissance civile lancée par l’opposition avec à sa tête le Président Henri Konan Bédié, qui a paralysé et continue de paralyser le pays. Pour tenter de contenir le mécontentement des Ivoiriens et Ivoiriennes dans les régions et départements, le pouvoir contesté d’Alassane Ouattara a envoyé le ministre Diomandé Vagondo, assurant l’intérim du ministère de l’Administration du territoire, à la rencontre des préfets de régions et département en fonction.

C’est à l’hôtel Parlementaire de Yamoussoukro que les 108 préfets de départements et régions ont échangé avec le ministre de la Sécurité et de la protection civile, hier vendredi 20 novembre 2020. À l’entame de la rencontre, les journalistes furent priés de se retirer de la salle, après le discours de bienvenue du District autonome et celui du Directeur général de l’Administration du territoire, Ibrahima Bayo. Qui a situé l’enjeu de ce rendez-vous.

Cet enjeu, il l’a situé clairement à travers son allocution qui laissait présager que l’on est venu solliciter le soutien sans faille du corps préfectoral pour éteindre le feu allumé par le troisième mandat du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Ainsi, rappelant les moments douloureux vécus par les populations en cette période électorale, Ibrahima Bayo de faire un clin d’œil aux préfets qui ont aussi souffert dans leurs circonscriptions respectives « C’est le lieu, pour moi, de rappeler qu’à l’échelon de leur circonscription respective, nombreux sont nos collègues, qui, à l’occasion de l’élection du 31 octobre 2020, ont été mis à rude épreuve.. » a-t-il souligné avant de relever : «() De l’exploitation des différents rapports, un constat s’impose : la majorité des populations de notre pays, au regard des crises passées de 99, 2020 et 2010, ne veulent plus revivre les expériences douloureuses des crises sociopolitiques.

Et ce, quelle que soit leur appartenance politique. Leur aspiration est de vivre dans un environnement de paix et stabilité ; elles optent, par conséquent, pour une gestion pacifique et démocratique des différentes contradictions inhérentes de ces vécus. Tel est, monsieur le ministre, l’aspiration profonde des populations ivoiriennes dans leur majorité… » a fait savoir le Dgat. Qui, poursuivant, a indiqué la mission qui sera dévolue au corps préfectoral en ces jours « Il nous appartient donc à nous autorités préfectorales de promouvoir cette vision de paix auprès des habitants de notre cher pays afin de leur permettre de privilégier le dialogue et de se parler dans le sens du compromis constructif, gage de développement.

Il n’y a pas de raison que nous ne réussissions pas cette responsabilité historique. » a-t-il appelé en pompier le corps préfectoral pour ramener la paix et la quiétude dans les départements et régions. Le ministre Diomandé Vagondo, après près de 2 heures de huis clos, était face à la presse, où il a félicité le corps préfectoral. « Nous nous sommes parlé, nous nous sommes bien compris ; les préfets aujourd’hui sont galvanisés pour se remettre au travail ; travail qu’ils n’ont d’ailleurs jamais arrêté. Mais ils m’ont rassuré qu’ils repartent chacun à son poste pour assurer la continuité du service de l’Etat… » a-t-il signifié.
JEAN PAUL LOUKOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici