Accueil Actualité Yopougon : Mme Bédié crée l’émeute au marché de Sicogi

Yopougon : Mme Bédié crée l’émeute au marché de Sicogi

383
0
Henriette Bédié est allée au contact de la population

Femme de contact, Mme Henriette Bédié, présidente de la Fondation « Servir », est allée, le samedi dernier, à la rencontre de ses « frères et sœurs » de Yopougon. Une visite surprise qui a eu un succès franc au regard de la foule sortie pour communier avec elle. 

Tout a commencé à 10 heures 30 minutes au marché de Yopougon Sicogi. Mme Henriette Bédié a volontairement choisi cet endroit non seulement pour faire ses achats (aubergines, gombos, graines, poisson…) mais aussi et surtout pour espérer retrouver bon nombre de ses « sœurs » avec qui échanger sur leur quotidien. 

Et elle n’a pas eu tort. Dès que la présidente de la Fondation  » Servir » a foulé le sol de ce marché, elle a été envahie par une impressionnante foule qui scandait « Mme Bédié, Mme Bédié, Mme Bédié ». Les vendeuses, du coup, ont abandonné leurs activités pour se mettre à la disposition de l’invitée surprise. Toutes voulaient la toucher et échanger quelques mots avec elle. Le protocole est débordé. 

Mais Mme Henriette Bédié, comme Jésus, de dire « Laissez-les venir à moi, ne les empêchez pas ». Devant ces milliers de femmes et d’hommes, la présidente de la Fondation « Servir », tel un capitaine au milieu de son peuple, n’a pas reculé. Bien au contraire, elle a pris le temps de faire son marché, offert des pagnes aux femmes qu’elle a encouragées et félicitées pour leur courage à se battre pour gagner décemment leur vie. 

C’est après ces gestes fort appréciés par les femmes que Mme Henriette Bédié est difficilement sortie du marché totalement en effervescence. Tellement les retrouvailles étaient chaleureuses. Après le marché de Sicogi, Mme Henriette Bédié a, vers 11 heures 30 minutes, mis le cap sur le quartier « Bel air ».

A cet endroit, elle oblige son cortège à s’arrêter à un « Grin » pour échanger avec un groupe de jeunes. Là encore, l’accueil fut des plus chaleureux. La présidente de la Fondation « Servir » prend un véritable bain de foule. Elle prodigue quelques conseils aux jeunes, leur fait des cadeaux, quelques autographes, des selfies avant de les quitter en direction d’un hypermarché situé en face de la place Ficgayo. 

Il était un peu plus de 12 heures. Mme Henriette Bédié prend encore un autre bain de foule. Des clients surpris de la voir à cet endroit, s’ouvrent à elle. Quelques mots puis elle change de rayon. Mais elle ne passe pas inaperçue.
Des hommes et femmes venus faire des emplettes ont, du coup, changé de programme pour suivre la présidente de la Fondation « Servir » sur qui tous les regards sont fixés. Elle fait des achats, des livres notamment. Mais offre surtout des cadeaux. Mme Henriette Bédié n’hésite pas parfois à aller elle-même vers les gens pour leur dire bonjour. Beaucoup de clients du jour ont eu l’occasion de parler avec elle. 

C’est finalement vers 13 heures que l’épouse du président Bédié, satisfaite d’avoir apporté un peu de bonheur et de gaîté à la population de la plus grande commune d’Abidjan, est rentrée chez elle.

Djè KM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici