Accueil Actualité Gnelou Paul, Pca du RIP-EPT déplore : « 48 000 enfants handicapés...

Gnelou Paul, Pca du RIP-EPT déplore : « 48 000 enfants handicapés était hors de système »

161
0

Le Réseau ivoirien pour la promotion de l’éducation pour tous (RIP-EPT) a tenu, le 24 décembre 2021 dernier, sa 4ème Assemblée ordinaire. Au cours de celle-ci, les organes du réseau ont été renouvelés. Et Gnelou Paul a été reconduit pour un nouveau mandat à la tête du Conseil d’Administration du RIP-EPT.

A cette occasion, le président Gnelou Paul a plaidé pour une école inclusive. « Selon une étude réalisée, il a été démontré que près de 48 000 enfants handicapés était hors de système, nous voulons que l’école soit inclusive et prenne en compte les enfants handicapés. De 1960 à 1980, l’école était une priorité pour nous dirigeants, 43% du budget était allouée à l’éducation. Aujourd’hui, c’est 20% du budget qui est alloué à l’éducation » a-t-il déploré. Et d’indiquer : « Une étude faite en 2015 montre que 74% des établissements du secondaire sont privés, près de 98% des écoles techniques et supérieures sont privées, alors nous disons l’école est privatisée. Or, l’éducation est un service public.

Gnelou Paul, Pca du RIP-EPT

L’éducation doit être la priorité parce que tout tourne autour de l’éducation » a-t-il plaidé. Gnelou Paul ne s’est pas arrêté là. Il interpelle les autorités : « Le programme d’analyse de système éducatif a montré que nos enfants sont en dessous du seuil de compétence, il faut qu’on affiche une certaine autorité dans nos écoles, il faut que l’école soit sécurisée ».


Pour le RIP-EPT, l’école ivoirienne est aujourd’hui loin de l’époque où, par sa qualité, elle attirait les élèves et étudiants de tout le continent. Depuis quelques années, le système éducatif de la Côte d’Ivoire est en lambeaux en témoignent le faible niveau des apprenants, le retour de la violence en milieu scolaire et le phénomène des congés anticipés au centre de l’actualité, ces dernières semaines.


JEAN PRISCA