Accueil Actualité Situation socio-politique au Mali : Les Maliens en Côte d’Ivoire désavouent AINEA Ibrahim

Situation socio-politique au Mali : Les Maliens en Côte d’Ivoire désavouent AINEA Ibrahim

156
0

Ce mercredi 02 mars 2022, la Communauté malienne vivant en Côte d’Ivoire, a, au cours d’une conférence de presse à l’immeuble du Mali au Plateau pris position face à la crise qui secoue leur pays.

Le Haut Conseil des Maliens de Côte d’Ivoire, le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne en Côte d’Ivoire, le Collectif des partis politiques maliens représentés en Côte d’Ivoire, le Conseil National de la jeunesse malienne en Côte d’Ivoire, la Plateformes des organisations de la société civile malienne en Côte d’Ivoire ont affirmé apporter leur soutien indéfectible et sincère au Colonel Assini Goita, président de la transition et Chef de l’Etat du Mali et à Dr Choguel Kokala Maïga, chef du gouvernement.

« Suite aux déclarations mensongères, fantaisistes éhontées et irresponsables du sieur AINEA Ibrahim CAMARA, Président du Parti « Mouvement Républicain », s’autoproclamant Président d’un prétendu gouvernement de Transition du Mali, à compter du 27 février 2022, NOUS, Communauté malienne en Côte d’Ivoire, représentée par le Haut Conseil des Maliens de Côte d’Ivoire, le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne en Côte d’Ivoire, le Collectif des Partis Politiques maliens représentés en Côte d’Ivoire, le Conseil National de la Jeunesse du Mali en Côte d’Ivoire, la Plateforme des Organisations de la Société Civile malienne en Côte d’Ivoire, condamnons avec véhémence ces propos injurieux et subversifs.

A cet effet, nous réitérons notre soutien indéfectible et sincère au Colonel Assimi Goita, Président de la Transition, Chef de l’Etat ainsi qu’au gouvernement dirigé par le Dr. Choguel Kokalla Maiga, Premier ministre, Chef du Gouvernement et à l’ensemble des Institutions de la République. », indique le communiqué lu par Maiga Salou, Secrétaire général de Haut Conseil malienne de Côte d’Ivoire. Désavouant ainsi sieur AINEA Ibrahim Camara qui s’est autoproclamé président de la transition civile du Mali. Ces organisations maliennes en Côte d’Ivoire exhortent les autorités maliennes à tout mettre en œuvre pour l’arrestation de M. Ibrahim Camara. Aussi, le secrétaire général du Haut Conseil des Malien de Côte d’Ivoire a dénoncé les sanctions infligé au Mali.

« Jamais de mémoire d’homme, nous avons appris qu’un malien résident à l’extérieur s’est autoproclamé président de la République encore moins président d’une transition civile. Cependant cela s’est passé en Côte d’Ivoire. L’heure est donc grave. Voici environ deux semaines qu’un individu se nommant AINEA Ibrahim Camara, Président du Parti « Mouvement Républicain » a annoncé à partir d’Abidjan la mise en place, d’un gouvernement de Transition au Mali dont il s’est autoproclame président.

Cet individu aurait été aidé par certains membres de la communauté malienne en Côte d’Ivoire. Ces personnes ont démarché des personnes physiques pour lui et participé à sa conférence de presse. Quant aux membres appartenant à ces mouvements associatifs, ils répondront devant les responsables de ses associations en conseil des disciplines. Nous ne sommes pas contre la CEDEAO mais nous sommes ici pour dire non aux actions inhumaines, injustes, illégales et illégitimes infligées à notre pays. Mais le Mali s’en sortira », a fait savoir Maïga Salou.

Céline Ipou