Accueil Actualité Côte d’Ivoire / Valorisation de l’industrie culturelle : Mme Françoise Remarck, ministre de...

Côte d’Ivoire / Valorisation de l’industrie culturelle : Mme Françoise Remarck, ministre de la culture, à l’Insaac, « Le gouvernement a en projet la réhabilitation des bâtiments »

97
0

Françoise Remarck, ministre de la Culture a commencé sa série de visite aux structures sous tutelle par l’Institut supérieur des arts et d’animation culturelle (Insaac). C’était le mercredi 27 avril 2022. Elle a touché du doigt les réalités de cette institution de formation.

La patronne de la culture a  visité les différentes écoles dont l’école de danse, des beaux-arts, de théâtre, le conservatoire. Dont  elle a été séduite par la prestation des enfants à bas âge, maniant à souhait les instruments de musique. A l’issue de la visite guidée par le directeur général de ladite structure, a rappeler la vision du gouvernement.

« Le chef de l’Etat nous a instruit d’accélérer la transformation et l’industrialisation de notre secteur à travers les projets structurants qui impactent la population et en particulier la jeunesse. Dans la vision du chef de l’Etat, mise en œuvre par le gouvernement, avec à sa tête le

Premier ministre Patrick Achi, la Formation est fondamentale pour le développement de la Côte d’Ivoire et en particulier dans le secteur de la Culture qui s’inscrit dans la mise en œuvre du premier pilier du plan d’action prioritaire 2021-2025. D’ailleurs, le gouvernement a en projet, la réhabilitation des bâtiments qui sont en cours, chers étudiants et étudiantes de travailler dans un cadre adéquat et propice à votre formation » a-t-elle déclaré avant d’encourager la communauté de cette école à persévérer.

« Mais il est également important d’encourager ces jeunes gens, ces jeunes filles qui ont décidé d’embrasser ces métiers de l’industrie culturelle tels que le cinéma, le chant, la peinture, la musique etc. J’ai été extrêmement émue, par la qualité et le talent que regorge notre jeunesse et que vous savez si bien porter et mettre en avant.

Nous avons cette responsabilité de nous nous approprier notre culture qui est si riche et si diversifiée et peut concourir également au développement économique de notre pays ainsi qu’à son rayonnement à travers le monde. Plus vous serez bien formés et compétitifs, mieux nous pourrons relever les défis qui se présentent à nous. Je remercie tous ceux qui ont permis de découvrir le merveilleux travail que vous faites » a-t-elle conclu confiante.

CELINE IPOU