Accueil Actualité Côte d’Ivoire / Chefferie traditionnelle : Après, plus d’une dizaine d’année, Akpessekro a...

Côte d’Ivoire / Chefferie traditionnelle : Après, plus d’une dizaine d’année, Akpessekro a intronisé son 8è chef samedi dernier

254
0

Kacou Djédjéwué, est désormais le nouveau chef du village d’Akpessekro, situé dans la commune de Yamoussoukro (axe Yamoussoukro-Sinfra). Celui-ci succède à nanan Kacou Koffi Patrice, décédé il y a plus d’une dizaine d’année.

Devenu donc le 8è chef, nanan Kacou Djédjéwué a reçu son arrêté de nomination des mains de Boti Bi Yao Evariste, sous préfet de Kossou, qui assure l’intérim de la sous préfecture de Yamoussoukro dont le titulaire Godo Kessa Benjamin a fait valoir ses droits à la retraite ; le samedi 4 juin 2022.

Face au parterre de personnalités politiques et administratives ainsi que les populations réunies sur la place publique du village, l’autorité sous préfectorale, a fait connaître les droits et devoir du nouveau chef avant de lui prodiguer des conseils avisés « Nanan Kacou Djédjéwué tel est votre nom de règne avant de m’adresser à vous. Que Dieu le Tout puissant qui établi lui-même l’autorité vous donne la sagesse, l’intelligence et les ressources nécessaires afin de vous permettre de bien accomplir votre mission et mériter ainsi la confiance placée en vous par votre communauté… », a-t-il prononcé des bénédictions avant d’indiquer

« Sachez qu’à partir de ce jour vous n’êtes plus la même personne que vous étiez avant, c’est-à-dire hier. A partir d’aujourd’hui vous n’appartenez plus seulement à vos enfants, à votre famille ; vous appartenez désormais à toute la population d’Akpessekro, dont vous devez veiller absolument aux intérêts. Vous devez rester digne, évitez de poser des actes qui peuvent vous discréditer, votre comportement doit susciter le respect et l’honneur… », a-t-il prodigué comme conseils avant de l’inviter à être à l’écoute de sa communauté et l’aider à résoudre ses problèmes

« Vous devez rendre la justice dans une impartialité c’est-à-dire sans partie pris. Vous devez travailler en synergie avec les chefs de communauté et les autres chefs de village pour qu’ils vous aident à réussir votre mission. L’adage dit que l’hirondelle ne fait pas le printemps ; je veux dire vous seul vous ne pouvez rien faire.

À preuve nous n’êtes pas magicien, vous n’êtes pas Dieu, vous avez donc besoin des conseils et du soutien multiforme de tout le monde ; principalement des membres de toute la communauté villageoise… », a-t-il insisté avant de demander à la population, principalement les cadres « à faciliter de faciliter sa tâche en le soutenant, en l’appuyant dans tout ce que vous allez entreprendre… », a-t-il exhorté avant de rassurer le nouveau promu à la chefferie traditionnelle, de l’entière soutien de l’Administration « Veillez sur lui, encadrez-le, donnez-lui tous les conseils nécessaires pour le bon fonctionnement de sa mission… », a-t-il invité les devanciers chefs de village.

A sa suite, le député Ahuilly Naylor, au nom du ministre Souleymane Diarrassouba, président de la cérémonie a rassuré nanan Djédjéwué de la disponibilité de celui-ci à l’accompagner dans toute activité qu’il lui plaira de lui soumettre le moment venu «Le ministre me charge de vous dire qu’il vous soutien. Qu’il attend de vous celui qui va rassembler, celui qui fera que l’amour va naitre, l’amour av vivre dans la cité des lacs et que la fraternité sera célébrée à Akpessekro et qui profitera à Yamoussoukro toute entière… »

Kouamé Dieudonné, président l’Association des ressortissants de Subiakro Abakro et villages dépendants (Arsavd), parrain de la cérémonie a relevé les liens séculaires qui unis Akpessekro et Subiakro, deux villages voisins. Qui par leur proximité ont connu divers types de les brassages ; tant au niveau des mariages, de la culture, du sport, qu’au niveau de la scolarisation. Aussi, il a fait noter le parrainage des activités du nouveau bureau de la mutuelle de développement d’Akpessekro par l’Arsavd avant d’inviter le nouveau à préserver ce climat de paix, de cohésion et de fraternité qui existe entre ces villages voisins.

Cela passe, selon lui, par la bonne collaboration entre les deux entités traditionnelles et la bonne gestion des différends qui pourraient subvenir par le dialogue. Vu les efforts des chefs de Séman, nanan Yao Kouassi François et de Subiakro, nanan Yao Kouassi Elysée, dans la conciliation des parties pour une issue heureuse, qui a abouti à l’intronisation, ce samedi dernier, Kouamé Dieudonné, patron de l’Arsavd, a lancé un appel pressant aux populations d’Akpessekro

« De cette place et dans le rôle qui est le mien je voudrais solennellement demander à la population d’Akpessekro dans son ensemble de persévérer dans cette voie de conciliation et de la concorde afin de préserver l’esprit de famille et de paix qui a toujours été au centre de nos relations… », a-t-il souligné mettant nanan Kacou Djédjéwué 2 face à ses responsabilités

« C’est à vous de prendre le relais par l’usage de meilleurs formules et théories de gestion de sociétés humaines et de pratiques de cordiales cohabitations entre les hommes telles que nos ancêtres les ont habilement usités des temps anciens à ce jour… », a-t-il fait comprendre avant d’inviter chacune et chacun des filles et fils d’Akpessekro à « apporter un soutien franc et sans faille à nanan Kacou Djédjéwué 2 qui travaillera j’en suis persuadé, avec beaucoup d’abnégation pour la réussite de la mission que votre communauté villageoise et l’administration de notre pays lui ont confié pour la cohabitation, l’amour et le développement économique et social de ce beau village. Akpessekro est un gros village, un village phare et à ce titre il compte beaucoup !

Il importe donc que toutes les intelligences soient bien canalisées, bien conjuguées en vue d’atteindre les objectifs de développement qui sont les vôtres et aussi les nôtres, nous les témoins privilégiés de cet évènement. Toutes les composantes de la population dans son ensemble doivent être fortement impliquées dans la gestion des affaires du village. Ce travail vous vous en doutez bien, reviens à nanan Kacou Djédjéwué et à son conseil… »

Pour clore cette série de conseils et d’appel à la responsabilité de tous et de chacun, Kouamé Dieudonné de relever ceci « Nanan dans cette posture de chef vous êtes comme le corps humain qui a besoin de toutes ses composantes que sont la tête, le tronc, les membres supérieurs et inférieurs.

Le chef que vous êtes est certes la tête mais a besoin absolument des autres parties du corps social pour bien fonctionner. Je voudrais exhorter le chef à créer un cadre permanent de concertation tant avec les membres de sa communauté d’origine que les autres communautés vivant à Akpessekro pour une cohabitation pacifique afin de jouer le rôle d’interface et de facilitateur entre l’administration et les siens. »

«A vous les collaborateurs du chef, ses notables, ses conseillers, et autres parents proches, qui avez les faveurs de son attention je vous demande de l’aider dans lourde mission, de coopérer franchement, loyalement avec lui en lui donnant de bons et avisés conseils… »

Notons que plusieurs artistes tradi-modernes baoulé dont Adéba Konan, ont donné un cachet spécial à cette fête d’intronisation. Signalons que plusieurs dons ont été faits au nouveau chef, nanan Kacou Djédjéwué 2.

JEAN PAUL LOUKOU