Accueil Actualité 5ème édition du Salon international semi-virtuel de la géomatique : Plus de...

5ème édition du Salon international semi-virtuel de la géomatique : Plus de 3000 visiteurs et 100 exposants attendus

27
0

« Apport des nouvelles technologies de la géo-information dans la gestion des crises ». Tel est le thème central de la 5ème édition du Salon international de la géomatique, initié par le Comité national de télédétection et d’information géographique (Cntig) depuis 2012.

Qui aura lieu les 22,23 et 24 septembre 2021 à l’auditorium de la Caistab au Plateau. Sous le haut patronage du Premier ministre et le parrainage du ministre de l’Enseignement supérieur. Ce cadre d’échanges et de partage d’expériences, enregistrera la présence de 100 exposants, plus de 3000 visiteurs attendus, avec la participation d’experts venants des cinq continents. La cible étant les entités publiques et privées, les organisations internationales, le monde académique et les populations. L’information a été donnée par Dr Edouard Fonh-Gbéï, directeur général du Cntig, le jeudi 15 juillet 2021 au Plateau, lors de la cérémonie de lancement officiel de ce rendez-vous de l’innovation technologique de pointe.

A cette occasion, le patron du Cntig a indiqué l’objectif de ce Salon semi-virtuel de géomatique 2021, est de proposer un ensemble de méthodes, de modes d’organisation, de techniques et de gestion des crises. A l’en croire, ces trois jours seront mis à profit pour sensibiliser entre autres, les acteurs de développement sur les outils géo-spatiaux de gestion de crises, promouvoir des outils efficaces de géo-information de gestion des crises, valoriser les outils et technologies modernes, favoriser une synergie des acteurs. Au menu, des conférences, des panels portant sur le foncier, la santé, la sécurité, les transports (Train urbain), l’enseignement et des rencontres B to B. Mébéti Dosso, conseiller, représentant le Premier ministre et Mme Goïta Insiata Ouattara, chef de cabinet, présentant le ministre de l’Enseignement supérieur, ont surtout félicité et encouragé les initiateurs.
SERGE AMANY