Accueil Actualité 90è anniversaire de Marie-Thérèse Houphouët-Boigny : L’hommage du Roi des Baoulé, Nanan...

90è anniversaire de Marie-Thérèse Houphouët-Boigny : L’hommage du Roi des Baoulé, Nanan Kassi Anvo

138
0

A l’occasion de son 90e anniversaire, Sa Majesté, Nanan Kassi Anvo Michel, roi des Baoulé, à travers un message émouvant, rend un vibrant hommage à Mme Marie-Thérèse Houphouët-Boigny, épouse du premier président de la Côte d’Ivoire.

Madame la Présidente,

En célébrant une année de plus, l’humilité nous impose de vouer un profond respect et de la considération à la longévité, habités par un sentiment d’infinie reconnaissance à l’égard de la grâce divine. Etre pratiquement à l’orée d’un siècle d’existence et conserver sa rayonnante beauté, témoigne assurément d’un vécu empreint de tempérance et de sagesse, valeurs qui enrichissent et qui forcent l’admiration.

En ce jour du 17 septembre 2020, remémoration de votre naissance, neuf (9) décennies plus tôt, recevez en ces mots simples, jaillis de mon coeur, l’hommage dû à votre grandeur qui s’est forgée à travers une vie pleinement remplie par des moments extraordinaires, mais que votre légendaire simplicité a aidé à assumer.

Hommage donc à vous qui donnez tout son sens à l’adage bien connu qui voudrait qu’on fasse fi de l’âge de la Femme, vous sur qui l’oeuvre du temps n’a aucune emprise.

Hommage à vous Thérèse, dont le nom, bien compris signifie « été », temps de l’abondance et de la victoire du jour sur la nuit, sourire inaugurateur de toutes les possibilités.

Hommage à vous, grâce naturelle qui a conquis le coeur du peuple américain et qui l’a fait s’exclamer en faisant de vous « La Jackie Kennedy d’Afrique » et qui, par là même, a permis à notre modeste pays, très tôt, de trouver grâce auprès des grandes nations de ce monde.

Hommage à vous qui incarniez déjà dans votre vie juvénile, candide, sobre mais pleine de sérénité, l’image de la femme moderne et modèle porteuse des aspirations d’un peuple qui bien que jeune, se voulait conquérant et prospère.

Par votre charme naturel vous avez été la vitrine d’une diplomatie ivoirienne fondée sur l’élégance, la grâce, l’assurance et le raffinement, dans la discrétion apaisante, en donnant ainsi un visage nouveau au rôle de Première Dame comme modèle achevé de disposition.

Hommage à la beauté de votre cœur qui, faisant croître votre vie intérieure, vous permet d’être vraie et d’accomplir, à travers votre inclination maternelle qui se veut humaine et humaniste, le bien pour les plus démunis, pour les enfants et pour les femmes en quête d’émancipation. Hommage à Vous, beauté qui irradiez la vie de votre illustre époux, le père de la Côte d’Ivoire moderne. Vous symbolisiez, à ses côtés, la fleur en épanouissement d’une Côte d’Ivoire heureuse et fière de donner au monde le sourire de la vie.

Atout majeur auprès de votre époux, vous éclairiez par votre charme et la force de votre silence, le parcours du Père de la Nation. Aurions-nous pu avoir un miracle ivoirien si vous n’étiez le murmure silencieux de paix au cœur de ce grand orfèvre de notre histoire, votre regretté époux, Félix Houphouët-Boigny ? Nous croyons que la paix, religion de notre pays s’est également construite au creux de vos délicates et prévenantes attentions. Si derrière un grand homme se trouve une grande femme, alors votre vie est pour nous, filles et fils de ce pays, une école ouverte et pleine d’enseignements utiles à la construction de notre Nation en quête aujourd’hui plus que jamais de repères et d’un Repaire.

Et pour peu qu’on y prête attention, nous trouvons, dans votre vie en comble d’achèvement et de réalisation, la somme maternelle des trois extases du temps qui relatent l’histoire contemporaine de ce pays. Vous avez connu les douleurs de la colonisation comme prémisses de l’enfantement.

Vous avez su prendre votre part dans les marches vers l’émancipation et le développement de notre Nation. Vous êtes un témoin vivant, réceptacle de pans secrets de notre histoire commune, et comme une bibliothèque, vous offrez la sève maternelle et nourricière de laquelle notre Côte d’Ivoire devrait renouveler sa force pour une Nation assumant pleinement son existence comme l’adulte qui a 60 ans qu’il est aujourd’hui.

Je voudrais m’exclamer en ces termes : « Que ne gagnerons-nous pas si simplement nous acceptions d’incliner nos cœurs et nos désirs de connaissance vers celle qui par sa grâce a été au cœur de la construction de la Côte d’Ivoire ! Quelle paix ne serait pas notre fierté et notre héritage préservé, si nous acceptions de nous asseoir au pied de la mère de la Nation et de tirer d’elle l’expérience nécessaire pour bonifier notre communauté de destin ! »

Les dignes enfants de ce beau pays ne cesseront de vous célébrer et de voir en vous la grande Dame, l’icône, le visage radieux de l’histoire de notre Pays, la dépositaire des valeurs fondatrices qui ont présidé à son édification.

Que le Très-haut vous garde encore longtemps parmi nous, pour que nous puissions nous abreuver à la source vive de votre précieux savoir afin que nous continuions de bénéficier de votre amour incommensurable et de votre sérénité maternelle.

Joyeux anniversaire Madame la Présidente !!

Joyeux anniversaire Mère de la Nation !!

Santé, Paix et joie de vivre, demeurent votre partage.

Sa Majesté,

Nanan Kassi Anvo Michel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici