Accueil Actualité Daloa : 10 fidèles d’une église dont un pasteur condamnés à 12...

Daloa : 10 fidèles d’une église dont un pasteur condamnés à 12 mois de prison avec sursis

533
0

Ce sont au total 10 fidèles dont le pasteur de l’Eglise le Jourdain sise au quartier Abattoir 2, qui ont été arrêtés par la police du Commissariat du 3e Arrondissement, dans la matinée du dimanche 29 mars 2020.

Il leur est reproché de se retrouver dans ce temple pour prêcher la parole de Dieu, en foulant aux pieds les mesures de prévention prises par le Gouvernement qui a demandé la fermeture  immédiate de toutes les Eglises et les Mosquées. 

Dans le cadre de la lutte contre cette pandémie. Déférés et comparus, hier, mardi 31 mars 2020, devant le tribunal de 1ère instance de Daloa. Le pasteur en question, Koffi, a fait savoir ceci : « J’étais effectivement à l’église en vue de réitérer à mes fideles les mesures prises par l’Etat de Côte d’Ivoire en ce qui concerne la lutte contre le coronavirus. Je sais ce qui se passe dans notre pays et je n’ai pas l’intention de prêcher la parole de Dieu bien que l’église étant fermée.

Malheureusement, la police est venue nous arrêter. » a-t-il déclaré. Après donc délibération, le président du tribunal et ses assesseurs ont reconnu coupables des faits reprochés au pasteur Koffi et à ses fidèles. Ainsi donc, ils ont été condamnés à 12 mois de prison assortis de sursis et 500.000 FCFA d’amende chacun. Ensuite, le président du tribunal a prodigué de sages conseils au pasteur Koffi et autres à prendre au sérieux la loi et qu’on ne défie pas l’Etat.

Après leur libération, les hommes de Dieu à savoir le Bishop Aron, Gouverneur  Confeci du Haut-Sassandra, le Révérend Evangéliste Magloire, commissaire régional Confeci du Haut-Sassandra, le Prophète Adjoumani, Gouverneur Odeci2, et l’Apôtre Any, vice-gouverneur Odeci2, et autres qui ont effectué le déplacement pour soutenir leur collègue, ont interpellé leur ministre de culte pour en savoir davantage ce qu’il est dit concrètement en ce qui concerne la fermeture des Eglises et des Mosquées et des pasteurs qui sont arrêtés et brutalisés. Le commissaire du 3e arrondissement de police nous lancé ceci : «  Nous avons arrêté votre pasteur, dites à votre Saint-Esprit de venir. » C’était des hommes de Dieu très heureux que nous avions vu jubiler  dans les rues après la libération de leur collègue.

Par KEVIN BAKOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici