Accueil Actualité Emploi Verts pour réduire le taux de chômage : Des plans stratégiques...

Emploi Verts pour réduire le taux de chômage : Des plans stratégiques en élaboration

122
0

Le problème du chômage demeure l’un des défis majeurs auquel toute l’humanité et tous les pays font face. En Côte d’Ivoire, le gouvernement a fait de la lutte contre le chômage notamment celui des jeunes un axe prioritaire de son plan national de développement.

Pour répondre à la problématique liée à la question du chômage, un panel d’échange et de rencontre a eu lieu dans la ville de Grand-Bassam afin de permettre à la Côte d’Ivoire de disposer d’un document stratégique pour la promotion des emplois verts. Ce document a été validé au cours d’un atelier de formation qui s’est tenu sur deux jours à l’initiative du ministère de l’Environnement et du Développement durable, avec la collaboration du ministère de l’Emploi et de la Protection sociale, et des partenaires techniques et financiers.

A suivre aussi en vidéo….

Cet atelier de validation de la stratégie nationale de promotion des emplois verts s’est déroulé du jeudi 1er au vendredi 02 octobre 2020 à salle de conférence d’Afrikland hôtel. Il s’agissait de valider les axes stratégiques ainsi que le cadre de mise en œuvre, et du mécanisme de financement de la stratégie. Pour Carol Flore-Smereczniak, représentante du Pnud, « le Pnud s’est investi, dans cette thématique, dans le pays depuis quelques années. En effet, les emplois verts ont fait partie des thèmes principaux du rapport national sur le développement humain publié en 2004 avec notre concours. L’objectif recherché était de cerner les opportunités de création d’emplois verts, comme élément de réponse au problème du chômage et de la pauvreté dans une optique de durabilité en Côte d’Ivoire. Je me réjouis que les conclusions de ces travaux aient servi de référence pour la stratégie qui nous rassemble ici aujourd’hui » a fait savoir la représentante du PNUD.

Poursuivant, Carol Flore-Smereczniak a tenu à saluer les efforts de mobilisation de ressources, notamment l’initiative sur le développement d’un système national sur les obligations vertes « green Bonds », mécanisme financier pour lever d’importants fonds pour accompagner la mise en œuvre de projets « verts ».  Pour DOGOH Franck Madou, Direction générale de l’emploi et représentant du Ministre de l’Emploi et de la protection Sociale « la problématique de l’emploi demeure une priorité et un enjeu de taille à l’échelle internationale, et en particulier pour nos pays africains en voie de développement, confrontés aux défis d’une forte croissance démographique.

(…) En effet, le secteur de l’environnement ivoirien, faut-il encore le souligner, constitue un précieux gisement de croissance économique et sociale ; en ce sens qu’il se positionne comme un puissant pourvoyeur d’emplois durables » a-t-il indiqué. Selon Aboua Moise Assi, représentant du ministre de l’Environnement et du développement durable « l’enquête nationale sur la situation de l’emploi et le secteur informel menée par l’INS en 2016, indique que la proportion de la population en âge de travailler est de 62.8% tandis que le taux de chômage est de 2,8% selon la définition du BIT. Mais pour les jeunes entre 14 et 35 ans, ce taux passe à 7,3% » a-t-il indiqué ».

Rappelons que la Côte d’Ivoire fait partie des 46 pays (dont 9 pays Africains) qui se sont engagés à formuler un plan national de transition juste au sommet Action Climat des Nations Unies qui s’est tenu le 23 septembre 2019 à New York.

Par STEPHANE SOSSIE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici