Accueil Actualité Face au silence de la FIFA : La FIF demande « l’annulation...

Face au silence de la FIFA : La FIF demande « l’annulation pure et simple de la décision de suspension »

203
0

La Fédération ivoirienne de football (FIF) n’a pas l’intention de rester les bras croisés, le temps que la Fédération internationale de football Association (FIFA) se décide à donner suite à la crise pré-électorale qui secoue le sport roi en Côte d’Ivoire.

Las d’attendre indéfiniment que la faitière mondiale réagisse, elle a décidé de saisir le Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Ainsi, le lundi dernier, par déclaration d’appel, elle a « interjeter appel de la décision par laquelle la FIFA a rejeté sa demande d’annulation de toute action relative au processus électoral en cours au sein de la FIF ». Dans le communiqué qu’elle a rendu publique à cet effet, l’instance ivoirienne livre sa version des circonstances qui ont occasionné le blocage.

« La FIF rappelle que le 28 juillet 2020, la Commission électorale a débuté l’examen des candidatures à l’élection du président de la FIF et de son Comité exécutif. La FIFA a, sur la foi de rumeurs selon lesquelles, la Commission aurait été empêchée de poursuivre ses travaux sereinement, informé la FIF quelle suspendait le processus électoral en cours afin de lui permettre d’avoir une vue d’ensemble à ce sujet et d’intervenir au besoin pour garantir un déroulement du processus conforme aux exigences statutaires et réglementaires de la FIFA applicables à tous ses associations membres.

La FIFA demandait à la FIF de lui transmettre une liste d’informations et de documents d’ici le 28 août 2020, au plus tard. L’ensemble des éléments sollicités a bien été communiqué à la FIFA, (le 28 août 2020) qui, dès lors aurait dû rabattre sa décision de suspension. Par la suite, la FIFA informait la FIF de la création d’une Commission d’Audition FIFA/CAF avec pour mission d’entendre une liste de personnes », explique le communiqué de la FIF. Depuis la mi octobre, les auditions se sont achevées. Mais les autorités du football ivoirien attendent toujours un retour de la FIFA. C’est dans cette attente qu’elles ont adressé plusieurs courriers d’interpellation. Sans suite.

« La FIF s’étonne du silence de la FIFA, l’informe des difficultés créées par le maintien de sa décision de suspension, et partant lui demande de bien vouloir lever cette suspension dans les meilleurs délais », poursuit le communiqué, nous sans énumérer les conséquences que subit le football ivoirien. « La Supercoupe Félix Houphouët-Boigny a dû être reportée, ainsi que le démarrage des championnats en Côte d’Ivoire. Le Football ivoirien est à l’arrêt depuis le mois d’août 2020 sans raisons objectives ».

C’est face à cette situation et le silence assourdissant de la FIFA que l’instance gouvernante du ballon rond en Côte d’Ivoire a saisi le TAS. « La FIF considère ce silence de la FIFA comme un rejet de sa demande, et se trouve contrainte de saisir le TAS afin de solliciter de cette juridiction l’annulation pure et simple de la décision de suspension », conclut le communiqué.
La FIF peut-elle gagner la bataille face à la FIFA ? En attendant, ce jeudi, le directeur exécutif de la FIF sera face aux médias pour développer l’action contre le patron du football mondial devant le TAS, au cours d’une conférence de presse.

Par EUSTACHE GNABA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici