Accueil Actualité Invité au séminaire de l’ANP et du Bureau de l’Unesco d’Abidjan :...

Invité au séminaire de l’ANP et du Bureau de l’Unesco d’Abidjan : Le procureur de la République annonce des poursuites contre Al Moustapha et la députée Mariam Traoré

114
0

Le Parquet d’Abidjan-Plateau a lancé des poursuites contre Al Moustapha et la députée de Tengréla, Mariam Coulibaly. L’information a été révélée par le procureur de la République, Adou Richard, hier, lundi 5 octobre, au cours du séminaire organisé par l’Autorité nationale de la presse (ANP) avec le Bureau de l’Unesco d’Abidjan et le Centre des médias et de l’information électorale.

Intervenant du premier sous-thème, “Sources d’information et infractions en ligne”, le procureur de la République près le Tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau a fait savoir qu’Al Moustapha et la députée Mariam Coulibaly sont poursuivis mais il n’y a pas encore d’arrestations. Adou Richard Christophe a, en outre, mentionné que les arrestations ne sont pas toujours, la solution. Sur le cas de l’Honorable Mariam Traoré, le procureur de la République a précisé que l’information a été faite. Bientôt, l’affaire va passer en justice. « Ce n’est pas parce qu’on n’a pas mis les menottes à quelqu’un, qu’il n’est pas poursuivi », a-t-il indiqué.

On se souvient que dans un courrier daté du 17 janvier dernier, adressé aux paroisses du diocèse d’Abidjan, Jean Pierre Cardinal Kutwà avait convoqué 20.000 jeunes et femmes à une marche pour la paix. Cette marche qui devait avoir lieu le 15 février avait finalement été annulée, à cause des menaces proférées par certaines personnes dont Al Moustapha qui avaient menacé la communauté chrétienne catholique de représailles, sur les réseaux sociaux. Quant à la Députée de Tengrela, elle avait proféré des injures à l’encontre de la présidente des femmes du PDCI-RDA, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux également.

Par ailleurs, ce séminaire avait pour objectif, entre autres, de contribuer à une couverture professionnelle de l’information électorale et à la production de contenus numériques respectueux de l’ordre public et des libertés individuelles ; d’amener les responsables des rédactions de la presse imprimée, de la presse numérique et des fora de réseaux sociaux à connaître le cadre juridique d’exercice de leurs activités ; de faire prendre conscience, aux responsables des rédactions des productions d’informations numériques et des administrateurs des fora de réseaux sociaux, de leurs responsabilités et des risques inhérents à la diffusion des commentaires et des contributions des lecteurs ; d’amener les responsables des rédactions des productions d’informations numériques et des administrateurs des fora de réseaux sociaux à modérer leurs contenus ; d’informer sur la vérification de l’information.
Notons que Samba Koné, président de l’ANP, a exposé sur les « Sources d’information et critères d’élaboration d’une charte interne ».
EUSTACHE GNABA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici