Accueil Actualité La Fesci : «les diplômés chôment»

La Fesci : «les diplômés chôment»

255
0

L’ex ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le général des Douanes, Gnamien Konan, était l’invité, vendredi, des étudiants de l’Université Félix Houphouët-Boigny.

Il a été invité par la section Fesci-Fast. Gnamien Konan a animé une conférence débat sur le thème : «L’employabilité estudiantine : cas des sciences et techniques ». Le conférencier a partagé sa grande expérience avec ses cadets de l’université qui l’avait formé dans les années 70. Il a passé au peigne fin le système éducatif ivoirien. Pour lui, la question de l’employabilité doit se résoudre durant le cursus scolaire.

C’est pourquoi, il a dénoncé les critères d’évaluation qu’il trouve trop souples. «La formation doit déboucher sur un emploi. Il faut rétablir le coefficient des mathématiques au premier cycle. Allez le dire à Kandia Camara. Il faut arrêter le repêchage au Bac. C’est le repêchage qui est le problème de l’Education nationale en Côte d’Ivoire. On ne peut pas avoir le Bac avec le repêchage au Bac.

L’école ivoirienne est à terre. Des élèves en Terminale écrivent “J’ai finis’’ au lieu de “J’ai fini’’ » a-t-il relevé. Selon le député de Botro, quand la formation est de qualité, il va de soi que le diplômé trouve du travail. « Le problème du chômage, c’est pour les gens médiocres, les gens passables. Le Gouvernement doit faire de l’employabilité le fil rouge de son action(…) Quand les diplômés chôment, c’est que l’Etat a échoué » soutient-il.

L’ex ministre de la Fonction publique se veut l’ennemi juré des corrupteurs. Pour résoudre le problème du chômage, estime-il, « il faut éradiquer la corruption. Il y a beaucoup d’argent dans ce pays. La corruption fait au moins 3 000 milliards F Cfa de pertes dans le budget. (…) L’argent est là. Il se trouve dans les poches profondes de la corruption. Des hommes sont immensément riches et l’Etat est immensément pauvre ». Aussi, le ministre Gnamien a-t-il invité l’Etat à investir massivement dans la recherche, car « un pays qui ne finance pas la recherche n’a pas d’ambitions »

JB KOUADIO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici