Accueil Actualité La FIF sous tutelle / Le ministre des Sports assure : «...

La FIF sous tutelle / Le ministre des Sports assure : « Le gouvernent ne fera rien pour aller contre les décisions du TAS et la FIFA »

95
0

Hier, le ministre des Sports a initié une rencontre dite de présentation de « vœux de paix avec les acteurs du football ivoirien et les journalistes sportifs ».

Claude Paulin Danho a saisi l’occasion pour évoquer les sujets brûlants du moment, notamment la mise en place d’un comité de normalisation pour gérer les affaires courantes à la Fédération ivoirienne de football et l’organisation de l’élection du président de la FIF. Le premier responsable du Sport en Côte d’Ivoire a indiqué que la normalisation est un acte « éphémère mais profitable à la FIF, surtout efficace pour sauver le football ivoirien ».

Pour lui, ce comité va favoriser une nouvelle gouvernance et développer plus de solidarité et de vigilance. Aussi Claude Paulin Danho en appelle-t-il à la responsabilité, à la lucidité et à la vérité. « La réalité nous invite à tourner l’histoire douloureuse du football ivoirien. Une page qui sera beaucoup plus glorieuse, une page qui sera loin des rancœurs, des intrigues. Retrouvons la fraternité et la sérénité en respectant l’autonomie, mais surtout la loi sur le sport », a-t-il fait savoir.

Le comité de normalisation en place dès la semaine prochaine
Il y a quelques jours, une information selon laquelle le ministre des Sports aurait demandé au Comité exécutif de la FIF de quitter les bureaux du siège de l’instance, à Treichville, a circulé. Paulin Danho l’a démentie. « Le ministère n’a aucunement chassé un quelconque membre de la FIF. Il n’existe plus de Comité exécutif. Par contre, les salariés travaillent pour la continuité de l’administration. Ce sont seulement les élus qui sont suspendus », a-t-il précisé. Le ministre des Sports a révélé que « l’administration provisoire a commencé à se mettre en place.

Elle va commencer à travailler d’ici la semaine prochaine pour prendre la gestion au quotidien de la FIF.
La rencontre de ce jeudi a également été l’occasion pour le ministre des Sports de donner la position du gouvernement dans la crise qui secoue le football ivoirien. « Le gouvernent ne fera rien pour aller contre les décisions du TAS et de la FIFA. Le ministère souhaite que les compétitions nationales reprennent le plus tôt possible. Donc nous devons tout faire pour y arriver. (…) Nous avons un contrat d’objectif avec la Fif. (…) L’Etat de Côte d’Ivoire a besoin d’une faîtière forte pour continuer à mettre en place le projet de développement du sport », a-t-il indiqué.
EUSTACHE GNABA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici